Euro 2024 - Bleus / Mendy : «Donner le meilleur de moi-même pour contribuer à la victoire»

A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 13 juin 2024 à 19h09

Ferland Mendy, le latéral gauche du Real Madrid et des Bleus, n'est pas souvent là en sélection. Appelé pour l'Euro, il a assuré ce jeudi de sa volonté de faire de son mieux lors du tournoi en Allemagne.

Son "tempérament" le rend rare devant la presse. Et ce jeudi, Ferland Mendy, double champion d'Europe avec le Real Madrid s'est présente devant les médias, après Ousmane Dembélé. Mendy a d'abord rapidement nié une éventuelle relation compliquée avec les Bleus, en se rappelant d'un épisode particulier. "Il n'y a jamais eu de problèmes, mais ça s'est passé entre mon ancien docteur qui a dit des choses un peu tardives. En juin dernier, j'ai été convoqué (pour les rencontres face à Gibraltar et la Grèce, ndlr), et à Madrid, ils savaient que je ne venais pas et mon docteur l'a dit au dernier moment. C'est tout", a relaté le latéral gauche, "très content de disputer l'Euro" en Allemagne.

Mendy doit se "lâcher offensivement" avec les Bleus

Son objectif lors du tournoi, qui débutera pour l'équipe de France lundi face à l'Autriche, étant limpide : "Je veux donner le meilleur de moi-même pour contribuer à la victoire", a mis en avant celui qui a répondu laconiquement aux questions posées. Conscient, sans doute, de ne pas être indiscutable en Bleus (10 sélections dont 6 titularisations), il l'est au Real Madrid alors que Carlo Ancelotti l'a qualifié de "meilleur latéral gauche du monde". Sondé sur des possibles manques pour aspirer à une place de titulaire, il s'est montré certain de son statut : "Très bonne question. Honnêtement, je ne sais pas. Je vais demander au coach et il va me le dire. C'est vrai que je joue beaucoup en club mais il faut s'adapter et être prêt. On peut faire appel à nous à tout moment".

Soulignant son caractère réservé, il a aussi mis en exergue la nécessité de passer une vitesse supplémentaire dans son évolution en équipe de France. "Je dois coulisser un peu plus et me lâcher offensivement. J'ai pris l'habitude d'être un petit plus derrière et moins offensif, donc j'ai besoin de me lâcher un peu plus", a clarifié Ferland Mendy, à 4 jours de l'entrée en lice des Bleus à l'Euro, lundi à Düsseldorf contre l'Autriche (21 heures).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.