Euro 2024 - Bleus : Mbappé, le capitaine n'abandonne pas

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 07 juillet 2024 à 17h10

En dépit de ses prestations franchement insipides, Kylian Mbappé avance masqué (au sens propre) mais s'astreint à montrer une implication de tous les instants auprès de ses camarades.

Kylian Mbappé, au niveau personnel, rate son Euro pour le moment. Ce qui ne l'empêche pas de s'investir totalement dans sa fonction de capitaine de l'équipe de France, ainsi qu'il l'a rappelé au sortir de la qualification face au Portugal (0-0 a.p., tab : 5-3) dans des propos relayés par beIN SPORTS : "Ce sont les aléas du footballeur. Quand tu es capitaine, tu dois passer au-dessus de ça et toujours garder cette implication. Et essayer de toujours être là pour les coéquipiers. Je l'ai toujours dit, peu importe ce qu'il se passe, le plus important c'est de gagner. Les gens pensaient que c'était une boutade, mais voilà on y est et je suis très content !"

Fofana : "Qu'il veuille se donner un rôle ou pas, on l'écoute, point barre"

Le sourire aux lèvres, le nouveau joueur du Real Madrid traverse comme Antoine Griezmann des moments compliqués, incapable de marquer un but dans le jeu et surtout d'impulser ce qu'il a toujours su faire, à savoir mettre la zizanie sur son côté gauche. Il arrête sans cesse le ballon et stoppe les actions. Masque et/ou envie de changer de manière de jouer ? Sans doute un peu des deux.

Sorti à la mi-temps de la prolongation contre les Portugais, à sa demande, Kylian Mbappé est défendu mordicus par Didier Deschamps, une certaine logique au vu des états de service déjà exceptionnels de l'attaquant en équipe de France. Avant les tirs au but, il a pris la parole pour rassurer ses coéquipiers et les guider. Ce qui a été forcément apprécié, ainsi que le confirme Youssouf Fofana : "Il est parti trois fois tirer un penalty en finale de Coupe du monde, donc quand il en parle, on l'écoute, point barre. Qu'il veuille se donner un rôle ou pas, il est capitaine et il a fait des choses, on l'écoute."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.