Bleus : Tchouaméni victime du retour de Kanté ?

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 juin 2024 à 14h01

Le retour éclatant de N'Golo Kanté en équipe de France pourrait retarder celui d'Aurélien Tchouaméni à une place de titulaire dans cet Euro allemand.

"Phénoménal", pour Eduardo Camavinga, "monstrueux" selon Jules Koundé... Elu homme du match lors de la victoire des Bleus contre l'Autriche pour le compte de la première journée de l'Euro allemand (1-0), N'Golo Kanté a déjà (re)conquis ses coéquipiers, lui qui effectue son retour en équipe de France après deux ans de pause. Et le milieu de terrain d'Al-Ittihad ne s'est pas uniquement rappelé au bon souvenir de ses partenaires du groupe tricolore, il a aussi séduit la presse européenne, très élogieuse envers le joueur de 33 ans, sur qui le temps ne semble pas avoir de prise.

Tchouaméni, un manque de rythme

Kanté, qui a toujours été l'un des chouchous de Didier Deschamps, en plus d'être celui du public français, semble donc déjà redevenu inamovible. Ce qui interroge sur le sort réservé à Aurélien Tchouaméni, l'habituel titulaire du poste, aux côtés d'Adrien Rabiot et Antoine Griezmann. Victime d'une fracture de fatigue au pied gauche le 8 mai dernier, lors de la demi-finale retour de Ligue des champions remportée avec son équipe du Real Madrid contre le Bayern Munich, l'ancien Monégasque n'a plus joué depuis. Et il n'a repris l'entraînement que vendredi dernier. Autant dire qu'il va être compliqué de le relancer d'entrée dans un match de l'Euro, en raison de ce manque évident de rythme.

Aligné en défense ?

Pour les autres postes de l'entrejeu, Griezmann, dans une position plus avancée, est indéboulonnable, alors que Rabiot, préservé en préparation, a signé une prestation convaincante face aux Autrichiens. Tchouaméni ne retrouvera donc peut-être pas dans l'immédiat une place de titulaire. A moins que Deschamps ne soit contraint de le faire évoluer en défense centrale, un poste auquel il a beaucoup dépanné cette saison au Real ? "On fait en sorte d'avoir trois options à chaque poste. Avec la polyvalence de pas mal de joueurs, nous avons trois options à chaque poste. C'est important. À 25, on a suffisamment de garanties. Après, on ne sait pas ce qui peut se passer", avait reconnu le sélectionneur tricolore, interrogé sur cette éventualité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.