Bleus : Mbappé peut-il se métamorphoser pour l'Euro ?

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 27 mai 2024 à 21h16

Bien sûr, on attend que la réponse à cette question soit positive, au vu du pedigree du garçon. A lui de l'apporter concrètement.

Kylian Mbappé n'a pas réussi un seul vrai grand match avec le Paris Saint-Germain depuis le déplacement chez la Real Sociedad, début mars en huitièmes de finale retour de Ligue des champions (1-2), si ce n'est peut-être un triplé à Montpellier (2-6) et un doublé à Lorient (1-4) dans des sorties traditionnelles de Ligue 1 sans immense importance. Après la fuite de son futur départ lancée dès février, dans la foulée de la première rencontre face aux Espagnols en C1 (2-0 au Parc), rien n'est allé dans le bon sens pour le capitaine de l'équipe de France, que Luis Enrique a régulièrement laissé sur le côté.

Douze buts en deux Mondiaux, champion 2018 et meilleur buteur 2022, mais un zéro pointé à l'Euro 2021

Est-ce inquiétant pour les Bleus en vue de l'Euro ? Il serait bien anormal que trois derniers mois difficiles au Paris Saint-Germain suffisent à briser l'élan d'un leader tel que Kylian Mbappé en sélection nationale, surtout qu'il sera désormais libéré de ses attaches au club de la capitale qui ressemblaient de plus en plus à des menottes dorées. A ce moment-là, il sera aussi officiellement un joueur du Real Madrid et pourra profiter de la compétition pour retrouver ses lettres de noblesse.

Kylian Mbappé a beau avoir réussi, en termes de buts marqués, la meilleure de ses sept saisons sous le maillot parisien, on l'a rarement vu comme ça. C'est paradoxal et ça plonge aussi l'intéressé dans l'inconnu avant une grande compétition en équipe nationale, après avoir abordé les trois précédentes en bien meilleure forme. Champion du monde 2018 et auteur de quatre buts dont un en finale, vice-champion en 2022 et meilleur réalisateur de la compétition (huit unités) avec un triplé en finale, il avait toutefois raté son Euro 2021. Incapable de faire trembler les filets, il avait raté le tir au but précipitant l'élimination des Bleus dès les huitièmes de finale contre la Suisse (3-3 a.p., tab : 5-4).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.