Bleus - Kolo Muani : «En équipe de France, je joue plus libéré»

A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 06 juin 2024 à 16h00

Buteur face au Luxembourg (3-0), comme face au Chili en mars dernier (3-2), Randal Kolo Muani a évoqué son bien-être en Bleus. Un état qui contraste forcément avec celui observé au PSG, où il a vécu une "une saison très compliquée".

Randal Kolo Muani est heureux chez les Bleus, après avoir vécu des moments difficiles au PSG. Buteur face au Luxembourg à Metz mercredi soir (3-0), il a débloqué la rencontre pour les joueurs de Didier Deschamps, et inscrit son deuxième but consécutif après celui contre le Chili, le 26 mars dernier à l'Orange Vélodrome (3-2). Ce jeudi en conférence de presse, l'avant-centre n'a pas masqué son sentiment de bien-être général. "Je suis très content de revenir en Bleu, de tout donner pour mon pays. Ça fait toujours du bien de marquer, ça aide à reprendre confiance. Le coach me donne la sienne et j'essaie de la lui rendre comme il se doit", a-t-il indiqué, ne niant pas les difficultés connues au club, alors qu'il n'a pas convaincu au PSG, surtout pas Luis Enrique, qui l'a souvent relégué sur le banc en fin de saison.

Des attentes plus hautes au PSG, une ambition mesurée en Bleus

"Ça a été une saison très compliquée, je n'avais jamais connu autant de difficultés dans ma carrière. Mais ça fait partie de mon parcours, et ça me pousse à ne rien lâcher. À mon arrivée à Paris, tout était nouveau, et ça m'a chamboulé, mais depuis quelques semaines, ça va bien", a assuré Randal Kolo Muani, conscient de la confiance de Didier Deschamps. En sélection nationale, l'environnement est connu par l'ancien élément de l'Eintracht Francfort, qui a dû composer avec des attentes élevées au Parc des Princes, notamment exacerbées par le prix de son transfert - 95 millions d'euros. "Elles sont plus hautes au PSG à cause du prix de mon transfert, même si je ne remets pas la faute uniquement sur ça. En équipe de France, je joue plus libéré", a-t-il estimé devant la presse, ce jeudi.

A 3 jours de défier le Canada à Bordeaux, et 11 d'entamer l'Euro 2024 contre l'Autriche à Düsseldorf, Randal Kolo Muani s'est montré certain de sa place dans le groupe France. "J'espère gratter quelques minutes, je sais que je n'ai pas ma place directement dans le onze. Je veux jouer des fins de match, peut-être quinze ou vingt minutes, et tout donner pour aider l'équipe à gagner", a mis en avant l'attaquant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.