Bleus : Deschamps veut amener l'équipe de France "le plus haut possible" au Mondial

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 11 novembre 2022 à 19h15

Au cours d'un entretien accordé à l'AFP avant la liste des Bleus sélectionnés pour la Coupe du monde, Didier Deschamps a affirmé certaines ambitions. Notamment celle de mener l'équipe de France le plus haut possible avec "une nouvelle histoire à écrire" au Qatar.

Didier Deschamps abordera la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre) dans une situation inédite pour lui lors de son mandat à la tête des Bleus. En effet, le 22 novembre prochain face à l'Australie, le sélectionneur national entamera la compétition en étant en fin de contrat à l'issue de celle-ci. Pourtant, il l'a assuré au cours d'un entretien accordé à l'AFP, cela n'aura pas d'incidence sur son désir de figurer du mieux possible dans le tournoi mondial en tant que tenant du titre. "Je vais tout faire pour que ça se passe bien. De toute façon, même quand tu as un contrat qui court après la compétition, si ça ne se passe pas bien..", a assuré celui qui n'a pas les "réponses" quant à son avenir.

"Nous sommes devant une page blanche, avec une nouvelle histoire à écrire"

Un futur qui a été évoqué par le président de la FFF, Noël Le Graët, dans un entretien accordé à L'Equipe. Le patron de la FFF ayant conditionné la place de Deschamps à la tête des Bleus à une présence en demi-finales de la Coupe du monde 2022. "Si Didier n'est pas dans le dernier carré, il ne reste pas en place de façon certaine", a-t-il indiqué. L'ambition de Deschamps, elle, est centrée sur le fait d'amener l'équipe de France "le plus haut possible à la Coupe du monde". Ce qui ne sera pas chose aisée, notamment en raison de l'étiquette de champion du monde présente sur le dos des joueurs. "La difficulté, c'est qu'on ne peut pas aller plus haut. On ne peut que faire aussi bien. Avec une attente plus importante. Le statut n'offre pas de garantie ni de sécurité. Nous sommes devant une page blanche, avec une nouvelle histoire à écrire, forcément différente", a synthétisé le sélectionneur des Bleus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.