Qualifs Euro 2020 : La France s'impose en Albanie et verrouille sa première place du groupe

Qualifs Euro 2020 : La France s'impose en Albanie et verrouille sa première place du groupe©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 17 novembre 2019 à 22h39

S'étant rendue le match facile, l'équipe de France a validé sa première place du groupe en battant l'Albanie (0-2). Il faudra désormais espérer une défaite de l'Allemagne ou un faux-pas de l'Espagne pour faire partie du chapeau 1 lors du tirage au sort de l'Euro 2020 fin novembre.

Le debrief
En s'imposant jeudi au Stade de France face à la Moldavie, la France s'était enlevé une belle épine du pied en accrochant son ticket pour l'Euro 2020. Mais il restait encore un travail à terminer et Deschamps, en marge de sa 100eme sur le banc, n'a cessé de le marteler. Le match en Albanie ce dimanche devait servir à verrouiller la première place du groupe, avec la victoire afin de ne pas être sous la menace du résultat turc. Le message a été parfaitement entendu par les Bleus qui ont fait de ce déplacement albanais une simple formalité (0-2). Dans le stade flambant neuf de Tirana mais à la pelouse plus que limite, les coéquipiers de Griezmann n'ont pas douté longtemps malgré l'accueil hostile des supporters. Le but rapide de Tolisso (8eme), son premier en sélection, sur un coup-franc de Griezmann a empêché de voir l'Albanie jouer dans un bloc compact et a libéré les espaces dans le dos des défenseurs. Dans le 3-4-3 surprise mis en place par le sélectionneur français sans Mbappé fiévreux, l'équipe de France a parfaitement géré les débats et a usé de ce jeu sur le côté.

Benjamin Mendy et Léo Dubois ont été particulièrement actifs même si leurs centres n'ont pas débouché sur un but. On reproche souvent aux Bleus un jeu monotone voire ronronnant et cette nouvelle tactique a apporté un vent de fraîcheur. Après la prestation insipide contre la Moldavie, l'abnégation française a fait plaisir à voir surtout en début de deuxième période quand l'Albanie est revenue le couteau entre les dents. Tout n'a pas été parfait avec une passivité défensive inquiétante et peu d'occasions dans le deuxième acte mais les Bleus ont fait corps collectivement. Comme un symbole, Griezmann a lui aussi retrouvé des couleurs en même temps que ses partenaires ont offert une meilleure participation. De là à y voir un signe ? Clairement ! Muet depuis 7 matchs, le Barcelonais a rappelé qu'il était bien le patron qu'importe le système avec son 30eme but en sélection. Passeur et buteur, le Mâconnais a été la plaque tournante à Tirana quand Giroud et Ben Yedder ont manqué de réalisme et d'inspiration. Première de son groupe, la France a parfaitement rempli son contrat. Elle va maintenant prier de toutes ses forces afin d'espérer une défaite de l'Allemagne ou une contre-performance espagnole pour boucler la boucle avec une place de tête de série pour le tirage au sort de l'Euro.
L'instant T :
L'accueil avait déjà été hostile en Turquie il y a quelques semaines, il l'a été aussi à Tirana. Dans l'arène inaugurée pour l'occasion, les supporters albanais se sont fait remarquer en sifflant La Marseillaise au moment des hymnes. Une scène qu'on n'aime pas voir dans les stades mais l'attitude des joueurs albanais est elle à souligner. En réponse à leurs supporters, ils ont applaudi durant toute la chanson.
Les buts
8eme minute (0-1)
Sur un coup-franc à gauche tiré par Griezmann, Tolisso coupe parfaitement la trajectoire au premier poteau. La tête du milieu munichois trompe Berisha, trop court.

30eme minute (0-2)
Les Bleus font le break ! Malgré son poste de piston droit, Dubois est aux avant-postes et se déchire. Le Lyonnais est récompensé avec deux contres favorables. A gauche dans la surface, il donne un excellent ballon pour Griezmann qui met son pied en opposition pour trouver le petit filet opposé. Avec ce but, il met fin à 7 matchs sans but.
Les tops et les flops des Bleus
Antoine GRIEZMANN (7)
Pour de nombreux observateurs, la situation de Griezmann au Barça influence ses prestations avec les Bleus depuis quelques rencontres. Sa disette de 7 matchs et son match contre la Moldavie ont renforcé ce sentiment. Ce dimanche, Grizou a répondu avec la manière. D'abord en déposant un coup-franc sur la tête de Tolisso puis en inscrivant son 30eme but en sélection. Mais plus que les statistiques, l'attaquant barcelonais a de nouveau été le dépositaire du jeu français et ça va tout de suite mieux.
Léo DUBOIS (6)
Frileux depuis ses débuts en Bleus, Dubois a certainement rendu sa meilleure copie contre l'Albanie. Dans le dispositif mis en place par Deschamps, il a profité des espaces laissés par les latéraux albanais. Passeur décisif sur le but de Griezmann, il n'a pas été loin de marquer sur une frappe lourde en deuxième période.
Wissam BEN YEDDER (4)
Le match contre la Turquie n'avait pas été une partie de plaisir pour le Monégasque, esseulé à la pointe de l'attaque française. Ce dimanche, il a été plus entouré mais Ben Yedder ne s'est pas mis plus en évidence. Manquant de précision, il ne s'est pas assez montré alors que ses appuis dans les petits espaces auraient pu faire mal.
La feuille de match
ALBANIE - FRANCE : 0-2
Stade national de Tirana (22 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse excellente
Arbitre : M.Vincic (5)

Buts : Tolisso (8eme) puis Griezmann (30eme) pour la France

Avertissements : Lenglet (26eme) pour la France

Expulsion : Aucune


Albanie
Berisha (5) - Hysaj (cap) (5) puis Trashi, Veseli (6), Dermaku (5), Djimsiti (5), Lenjani (4) puis Roshi (6, 46eme) - Gjasula (4), Bare (4) Qose (3) puis Memushaj (4, 46eme) - Manaj (6), Balaj (5)

N'ont pas participé : Hoxha (g), Strakosha (g), Ismajli, Mihaj, Memolla, Selahi, Ramadani, Ndoj, Xhaka, Uzini, Seferi, Kamberi
Entraîneur : E.Reja


France
Mandanda (6) - Varane (cap) (5), Lenglet (4), Kimpembe (5) - Dubois (6) puis Pavard (87eme), Tolisso (6), Sissoko (4), B.Mendy (5) puis Digne (74eme) - Ben Yedder (4) puis Fekir (84eme), Giroud (5), Griezmann (7)

N'ont pas participé : Areola (g), Maignan (g), Zouma, Kanté, Lemar, Ndombélé, Mbappé, Guendouzi
Entraîneur : D.Deschamps

Vos réactions doivent respecter nos CGU.