Tout savoir sur Hongrie-France

Tout savoir sur Hongrie-France©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le samedi 19 juin 2021 à 09h20

Ce samedi sur la pelouse de la Puskas Arena de Budapest (15 heures), l'équipe de France affronte la Hongrie pour son deuxième match dans le Championnat d'Europe. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre.



Victorieuse contre l'Allemagne mardi soir à Munich pour son entrée en lice dans le Championnat d'Europe (1-0), l'équipe de France connaît le chemin à suivre : un nouveau succès face à la Hongrie ce samedi serait synonyme de qualification pour les huitièmes de finale du tournoi continental. Les conditions seront particulières pour les Bleus car ils évolueront dans un stade qui sera complet (60 000 spectateurs). En effet, si les dix autre stades possèdent une jauge maximale afin de contrer le Covid-19, ce n'est pas le cas à Budapest. En plus de l'aspect émotionnel, il faudra composer avec une chaleur qui sera élevée, jusqu'à 33°C sont prévus.

La Hongrie veut gêner les Bleus

En conférence de presse, Hugo Lloris l'a reconnu sans peine, il sera "plus compliqué de communiquer sur le terrain" du fait de l'ambiance attendue dans les tribunes. Pour autant, l'objectif sportif n'a pas été ignoré par Didier Deschamps qui a affirmé vouloir se qualifier pour les huitièmes de finale dès samedi, sans attendre la rencontre face au Portugal, prévue mercredi soir. "Je fais tout pour que le scénario soit positif. On y va step by step. Je ne prépare pas le troisième match avant le deuxième", a-t-il clamé en conférence de presse. Sondé sur l'état de forme de Benjamin Pavard et Lucas Hernandez, le natif de Bayonne a été rassurant : "Je confirme que Lucas a eu un petit souci pendant la préparation et cela a été bien géré. Benjamin a eu ce choc mais qui n'a pas eu de conséquences. Il n'y a pas de souci sur la fraîcheur et la disponibilité de ces joueurs."


En face, la Hongrie va avoir à cœur de s'étalonner face aux champions du monde, surtout après avoir su opposer une belle résistance au Portugal, avant de craquer devant Raphael Guerreiro et le doublé de Cristiano Ronaldo (0-3). "Même s'il fera très chaud samedi, la fatigue n'existera pas demain (aujourd'hui, ndlr). Nous devons être au rendez-vous, rendre fier notre pays, et espérer que la France ne soit pas à la hauteur. Sinon, ce sera difficile. La France a une équipe qui vaut 900 millions d'euros. La Hongrie, 6 millions", a commenté Marco Rossi, le sélectionneur de la Hongrie, qui a considéré la sélection tricolore comme la favorite lors de ce Championnat d'Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.