Quarts de finale : Le potentiel match des Bleus maintenu à Saint-Pétersbourg

Quarts de finale : Le potentiel match des Bleus maintenu à Saint-Pétersbourg©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 28 juin 2021 à 15h25

En cas de succès ce lundi face à la Suisse, les Bleus devront bien aller à Saint-Pétersbourg pour y disputer leur quart de finale. L'UEFA a confirmé la tenu de la rencontre dans la cité russe malgré la flambée épidémique dans le pays.



L'UEFA ne compte pas changer ses plans. Alors que le coronavirus a provoqué le décalage d'un an du championnat d'Europe, la confédération européenne semble avoir pris la décision de vivre avec le virus. En effet, après avoir confirmé que les demi-finales et la finale du tournoi continental auront lieu sur la pelouse du Wembley Stadium les 6, 7 et 11 juillet prochains, une autre rencontre ne changera pas de localisation en raison d'une poussée épidémique. Alors que la ville de Moscou a enregistré ce dimanche son pire bilan depuis le début de la pandémie, avec 124 morts en l'espace de 24 heures et que Saint-Pétersbourg n'a pas été en reste avec 107 morts comptabilisés ce samedi, la détérioration de la situation sanitaire en Russie ne va pas faire bouger l'UEFA alors qu'un quart de finale doit s'y dérouler le 2 juillet prochain.

L'organisateur local et l'UEFA ne vont rien changer

Un maintien du match devant opposer le vainqueur du huitième de finale opposant la France à la Suisse à celui du duel entre la Croatie et l'Espagne qui a été confirmé tant par l'organisateur local de l'événement que par l'instance européenne. En effet, par l'intermédiaire d'un communiqué transmis à l'AFP, le Comité d'Organisation à Saint-Pétersbourg s'est montré affirmatif et que « le quart de finale aura lieu comme prévu » dans la deuxième ville la plus peuplée de Russie en dépit des prémices d'une nouvelle vague de contamination par le coronavirus. De son côté, l'UEFA a été sur la même longueur d'onde. En effet, un porte-parole de la confédération européenne de football a assuré à l'AFP que la situation sanitaire en Russie « ne change absolument rien pour les équipes » et que, malgré tout, il n'était « pas prévu de changer le lieu de la rencontre ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.