Qualifs Euro 2020 : L'Espagne s'est fait peur devant la Norvège

Qualifs Euro 2020 : L'Espagne s'est fait peur devant la Norvège©Media365

Quentin Lecointe, publié le samedi 23 mars 2019 à 23h27

Pour son entrée en lice dans les qualifications de l'Euro 2020, l'Espagne a réussi à se faire peur devant la Norvège (2-1) malgré une prestation d'ensemble convaincante.

Après avoir tourné la page de l'élimination en huitièmes de finale de la dernière Coupe du Monde, c'est une Espagne au visage renouvelé qui s'est présentée samedi soir sur la pelouse de Mestalla. Malgré tout, la Roja n'a pas perdu son ADN en misant sur un jeu fait de possession et de redoublement de passes. Face à une équipe norvégienne regroupée dans son camp, il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir les hommes de Luis Enrique faire la différence. Après un relais avec Marco Asensio, Jordi Alba a adressé un centre parfait vers Rodrigo dont la reprise puissante a fait mouche (16eme). Les occasions se sont ensuite se multiplier devant le but de Rune Jarstein qui a enchaîné les arrêts décisifs pour permettre à sa formation de rester en vie dans cette rencontre.

L'Espagne n'a pas douté longtemps

Devant l'inefficacité des attaquants espagnols, à l'image d'un Alvaro Morata pourtant idéalement servi par ses coéquipiers mais incapable de convertir une occasion (5eme, 33eme, 34eme, 52eme, 66eme), la Norvège en a profité pour revenir dans cette rencontre. Si Tarik Elyanoussi avait raté l'immanquable en première période (31eme), King ne s'est pas fait prier pour transformer un penalty généreusement accordé par l'arbitre pour un contact entre Inigo Martinez et Bjorn Johnsen (65eme). Le doute n'est pas resté présent bien longtemps dans les têtes espagnoles puisque Jarstein a ensuite rapidement commis l'irréparable en fauchant Morata dans la surface. Sergio Ramos a transformé la sentence d'une panenka osée à ce moment du match (71eme). L'Espagne signe au final un succès étriqué qui n'enlève rien à sa performance collective aboutie tout au long de la rencontre.

La Suède assure l'essentiel

Dans les autres matchs du groupe, la Suède s'est également imposée en dominant la Roumanie (2-1). Robin Quaison a ouvert le score en deux temps sur un centre venu de la gauche (33eme), avant que Viktor Claesson ne double la mise d'une frappe croisée (40eme). L'ancien Nantais Claudiu Keserü a réussi à réduire le score d'une tête plongeante sans que son équipe ne parvienne à arracher l'égalisation (58eme). Enfin, dans le duel des « petits » de ce groupe, Malte s'est imposée face aux Îles Féroé (2-1).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.