Noël Le Graët et la Marseillaise sifflée en Turquie : " Pour moi, il n'y a pas d'incident "

Noël Le Graët et la Marseillaise sifflée en Turquie : " Pour moi, il n'y a pas d'incident "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 10 juin 2019 à 10h19

Interrogé sur France Info, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a tenu a dédramatisé l'épisode de la Marseillaise sifflée à Konya, lors du déplacement des Bleus en Turquie samedi soir (2-0).

Des sifflets qui retiennent l'intention ou qui choquent, c'est selon. Puis le président de la République Emmanuel Macron qui s'en agace, selon des informations de BFM TV. Entre samedi soir et dimanche, la manière dont la Marseillaise a été accueillie à Konya, avant la défaite des Bleus face à la Turquie (2-0) a fait parler. Et la réaction de la Fédération française de football (FFF) était attendue. Alors elle est arrivée par la voix de son président Noël Le Graët, qui a tenu à dédramatiser : « Les Bleus n'ont pas été bien accueillis par un certain nombre de supporters mais très bien par d'autres, donc pour moi il n'y a pas d'incident », a-t-il tout de suite calmé au micro de France Info lundi matin. Avant de livrer son analyse sur la nature de ces sifflets : « Malheureusement, c'est toute une tribune qui a commencé à siffler une demi-heure avant le match, dès qu'un Bleu est apparu sur le terrain. C'est un concert de sifflets qui a ensuite duré toute la rencontre dès qu'un Bleu touchait un ballon », a-t-il regretté. Le président de la FFF a ensuite précisé que les dirigeants du football turc assis à ses côtés s'étaient sentis « gênés » par ces sifflets. Mais visiblement, le débat est clos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.