La Suède confirme malgré Lewandowski

La Suède confirme malgré Lewandowski©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 23 juin 2021 à 20h05

En tête du groupe E, la Suède a enchaîné ce mercredi contre la Pologne (3-2), alors qu'Emil Forsberg et Robert Lewandowski ont mis chacun un doublé. Si les Polonais sont éliminés, reste à savoir qui les joueurs de Janne Andersson affronteront au prochain tour.



Quart de finaliste du précédent Championnat d'Europe, la Pologne ne fera pas aussi bien cette année. Les Aigles ont baissé pavillon dès le cap des poules après un troisième match sans victoire. Ce mercredi, ils se sont inclinés contre la Suède (2-3).

Lewandowski ne pouvait pas tout faire

Dans cette rencontre, les Polonais ont été amorphes pendant presque une heure avant de se réveiller. Ou se faire réveiller plus précisément, par Robert Lewandowski. Alors que sa sélection était menée par deux buts d'écart, l'avant-centre du Bayern a remis les compteurs à zéro à lui tout seul. A la 62eme, il a réduit la marque d'une magnifique frappe enroulée à l'entrée de la surface. Et à la 84eme, il a profité d'un ballon trainant dans la surface pour mettre le second. Ça faisait un doublé de sa part, et ça aurait pu faire trois si la transversale ne s'était pas opposée à sa double reprise de la tête à la 17eme minute.

Le réalisme froid des Suédois

La Pologne est donc passée à la trappe, tandis que la Suède a assuré un troisième match sans défaite. Mieux, elle s'est même offert le luxe de terminer première de sa poule avec un deuxième succès en trois matchs. La sélection de Janne Andersson a appliqué la recette qui lui réussit si bien. Avant que Lewandowski ne la trompe à deux reprises, elle a été très solide sur ses bases et a fait preuve d'un grand réalisme devant. Sur les quatre tirs tentés en 90 minutes, trois sont allés au fond des filets gardés par Wojciech Szczesny. Et Emil Forsberg en a mis deux.

Déjà buteur lors du précédent match, le milieu de terrain de Leipzig s'est encore montré très efficace. Et il ne lui a fallu d'ailleurs que deux minutes pour ouvrir le score en profitant d'une déviation involontaire d'Isak. Ensuite, à la 59eme, c'est à l'issue d'un brillant contre mené par Dejan Kulusevski, que le buteur suédois a fait mouche, en signant le geste parfait devant les buts.

A 2-0, la Suède s'est donc relâchée, mais c'était pour mieux piquer en toute fin de partie. Viktor Claesson, entré à la place de... Forsberg, a offert la victoire aux siens à la 90eme+4 en convertissant une deuxième passe décisive de Kulusevski.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.