L'Italie s'en sort en prolongation

L'Italie s'en sort en prolongation©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 26 juin 2021 à 23h40

Les Italiens ont dû disputer une demi-heure de plus samedi, pour venir à bout de l'Autriche (2-1) en huitièmes de finale.



En maitrise durant toute la phase de poules, l'Italie a dévoilé ses failles, ce samedi. Habituée à jouer un bloc bas depuis le début de la compétition, elle s'est montrée bien moins en confiance face à une Autriche qui a rapidement pris confiance en début de match et qui n'a pas hésité à attaquer. De quoi montrer des signes de fébrilité de la défense transalpine.

Il a fallu attendre le premier quart d'heure pour voir une première construction italienne. Après une percée dans la surface autrichienne, Barella place un tir tendu mais Bachmann peut repousser d'un bel arrêt réflexe devant sa ligne (17e). Quelques instants plus tard, Immobile a cru inscrire le but de l'année. Mais son tir lointain a léché le poteau gauche du gardien (32e).

L'Italie s'est endormie

Et si la Squadra Azzura pouvait miser sur sa technique en première période, elle s'est rapidement endormie après la pause. Au fil des minutes, les hommes de Roberto Mancini ont laissé l'Autriche mettre le pied sur le ballon, au point d'être menaçante. Après un coup-franc d'Alaba qui a frôlé le cadre (52e), Sabitzer a failli surprendre Donnarumma de loin (62e).

Quelques instants plus tard, Arnautovic pensait libérer son pays. Sur une déviation de la tête d'Alaba, le joueur de Shanghai trompait Donnarumma d'une tête croisée, avec l'aide de la barre (65e). Une joie de courte durée puisque son but a été annulé pour une position de hors-jeu.

Et à l'issue de ce duel où les deux équipes auront dominé une mi-temps chacune, il aura fallu attendre les prolongations pour départager Italiens et Autrichiens. Et à l'usure, l'Italie ouvre le score. Sur un nouveau centre décisif de Spinazzola, Chiesa contrôle de la poitrine et trompe le gardien du gauche, sous le regard d'un Alaba dépité (1-0, 95e).

Une fin de match complètement folle

Après le but du break de Pessina (2-0, 105e), entré à l'heure de jeu, Kalajdzic réduisait le score d'une tête plongeante au premier poteau (2-1, 114e). De quoi laisser un suspense fou dans les derniers instants, mais les Transalpins auront réussi à dominer la fin de match.

l'Italie assure donc sa qualification pour les quarts de finale, au bout de la nuit. Opposée à une vaillante équipe autrichienne, l'Italie s'est donc fait très peur mais l'a emportée grâce à sa supériorité technique de ses remplaçants. Ils affronteront les vainqueurs du choc entre la Belgique et le Portugal, le 2 juillet prochain, à Munich.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.