Hongrie : Jusqu'au bout, l'exploit aura été possible

Hongrie : Jusqu'au bout, l'exploit aura été possible©Media365

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 24 juin 2021 à 17h03

Donnée pour perdante dans le groupe de la mort du Championnat d'Europe, la Hongrie était virtuellement qualifiée jusqu'à la 84ème minute, face à l'Allemagne (2-2). Les joueurs de Marco Rossi sont passés près d'un exploit considérable.


Quand un joueur aussi expérimenté que Manuel Neuer évoque un "thriller pour les nerfs" à propos d'une rencontre qui aurait pu laisser l'Allemagne dehors, cela peut être considéré comme un compliment. Mercredi soir, jusqu'à la 84ème minute et le but inscrit par Leon Goretzka, la Hongrie était virtuellement qualifiée pour les huitièmes de finale de ce Championnat d'Europe. Forcément, dans un groupe composé par les champions du monde (France) et d'europe en titre (le Portugal), en plus de la Mannschaft, cela aurait été un exploit considérable pour une nation figurant au 37ème rang du classement FIFA.

La Hongrie a regardé dans les yeux ses adversaires

La sélection de Marco Rossi a démontré qu'elle n'avait rien d'une surprise. Craquant dans les dernières minutes de la rencontre face au Portugal lors de son entrée en lice (0-3), elle avait ensuite su tenir en respect les joueurs dirigés par Didier Deschamps sous la chaleur étouffante de Budapest (1-1). Contre l'Allemagne, elle a affiché une capacité de réaction exemplaire, répondant au premier but égalisateur de Kai Havertz dans les deux minutes, avant de rompre à la 84ème. Les Magyars terminent à la dernière place du groupe F, mais il n'aurait pas été inintéressant de les voir évoluer dans une autre poule tant ils ont su priver d'espaces les opposants durant de nombreuses minutes et montrer, surtout, une forte personnalité et une détermination admirable.

"Même dans les plus grands contes de fées, il peut y avoir des fins malheureuses. Je sais que techniquement, nous ne sommes pas l'une des meilleures équipes du monde, mais tactiquement et dans le combat, je suis très fier de mon équipe, très fier d'être le sélectionneur de cette équipe", disait Marco Rossi, dans des propos recueillis par l'AFP. Fier, il peut l'être, tant sa sélection aura, jusqu'au bout lutter pour ses rêves.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.