Euro (F) 2017 - Groupe C : Longtemps malmenées, les Bleues passent en quarts !

Euro (F) 2017 - Groupe C : Longtemps malmenées, les Bleues passent en quarts !©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, publié le mercredi 26 juillet 2017 à 22h50

Que ce fut dur pour le Bleues ! Dans l'obligation de prendre au moins un point pour voir les quarts de finale de l'Euro 2017, la France a bien longtemps cru devoir rentrer prématurément.

Menées et à dix, suite au carton rouge de Perisset et au but de Crnogorcevic (19eme), les Bleues ont buté presque toute la rencontre sur la défense suisse, bien en place. C'est finalement grâce à un coup franc en fin de rencontre de l'inévitable Camille Abily (76eme) que la France doit son salut dans cet Euro. Avec ce point du match nul, la France finit donc 2eme du groupe C, derrière l'Autriche. Au prochain tour, c'est l'Angleterre qui devrait être au menu des coéquipières de Wendy Renard, qui manquera le quart pour un second carton jaune.

Sans une magnifique percée de Le Sommer puis une faute de main de Thalmann, la portière de la Nati, sur le but d'Abily, la France n'aurait sans doute pas pu égaliser et serait éliminée dès les phases de poules ce mercredi soir à Breda. Mais la Lyonnaise a redonné espoir à tout un groupe, qui devra tout de même composer sans deux joueuses titulaires contre la Suisse. Pour autant, la France peut pour le moment souffler et ce résultat permet ainsi à Olivier Echouafni de ne pas enregistrer un premier revers à la tête des Bleues. Invaincues depuis août 2016, défaite contre le Canada aux JO de Rio, les Françaises vont devoir se ressaisir en quarts.

Proche d'imiter la piètre performance de 2005, où la France avait été sortie dès les poules, les Bleues se veulent revanchardes. "C'est un grand ouf de soulagement, on a un scénario catastrophique pour nous lors des vingt premières minutes. (...) Ce n'était pas pour nous, mais ce soir, je pense qu'on a montré qu'on avait un cœur, un mental. Tout n'a pas été fameux, mais à dix contre onze, on a montré de belles choses. Faudrait qu'on essaye de finir à onze et qu'on arrive à gagner un peu plus tôt. On a été la chercher. (...) Le Portugal en 2016, ils font que des matchs nuls, ils sont allés en finale et ils ont gagné...'', philosophait Wendy Renard à l'issue de la rencontre, au micro de France 3.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU