Euro 2024 : Un vestiaire particulier pour les Bleus

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le vendredi 21 juin 2024 à 19h35

Alors qu'ils affrontent ce vendredi les Pays-Bas à Leipzig, les Bleus vont préparer la rencontre dans un vestiaire ayant une caractéristique inattendue. Seule une bâche en plastique les séparera de la pelouse.

Si Didier Deschamps hausse le ton, ça va s'entendre ! Ce vendredi, les Bleus ont rendez-vous à la Red Bull Arena de Leipzig pour y affronter les Pays-Bas pour leur deuxième sortie dans l'Euro 2024. Quatre jours après leur succès inaugural face à l'Autriche sur la pelouse de Düsseldorf, les joueurs de l'équipe de France vont s'installer dans un vestiaire comme ils en ont rarement vu, notamment dans une telle compétition. En effet, à l'occasion de l'entraînement de veille de match sur la pelouse de l'antre habituel du RB Leipzig, les Bleus ont découvert que leur vestiaire était quasiment ouvert aux quatre vents. Comme a pu le présenter beIN Sports, une bâche en plastique de couleur bleue représente la seule séparation physique entre l'espace réservé aux Tricolores et la pelouse du stade accueillant le quatrième de Bundesliga cette saison. Une installation qui n'a pas été du goût de l'encadrement de l'équipe de France, Didier Deschamps en premier lieu, qui a remonté le souci à l'UEFA.

Les Bleus face à plusieurs petites contrariétés

En effet, les échanges entre les membres de la délégation française dans l'intimité du vestiaire pourront être aisément entendus par des oreilles indiscrètes. Une contrariété qui n'est pas la première pour les Bleus depuis le début de l'Euro 2024. En plus des trajets en bus voulus par les organisateurs pour des raisons écologiques qui se sont avérés plus longs qu'initialement prévus, les Tricolores avaient pesté contre un vestiaire trop petit à Düsseldorf, les obligeant à attendre le retour à l'hôtel pour prendre une douche... dans des chambres aux lits jugés trop petits. En ce qui concerne ce match face aux Pays-Bas, pour lequel Didier Deschamps avait critiqué la différence de temps de récupération entre les deux formations, le sélectionneur tricolore s'est également étonné de l'installation de panneaux publicitaires à proximité de son banc de touche. Ce qui ne lui permet pas de prendre place dans sa zone technique sans faire un détour. Là-encore, l'encadrement des Bleus espère que des modifications ont pu être apportées par l'UEFA en amont du coup d'envoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.