Euro 2024 : Tout savoir sur le groupe des Bleus

Euro 2024 : Tout savoir sur le groupe des Bleus ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 02 décembre 2023 à 21h34

La hiérarchie des favoris est claire dans le groupe D de l'Euro 2024 : les Bleus devant les Pays-Bas, l'Autriche et le futur vainqueur des barrages.


Autriche

Les Autrichiens n'ont fini qu'à un point de la Belgique, qui leur a fait subir la seule défaite de leurs éliminatoires, à domicile (2-3 en octobre). Impériaux face à la Suède, qu'ils devancent de neuf longueurs (2-0 en Autriche, 1-3 en Suède), David Alaba, Marcel Sabitzer et consorts viennent de battre l'Allemagne en amical (2-0). Les trois phases finales de leur histoire ont été disputées sur les quatre derniers Euros (premier tour en 2008, à domicile, puis en 2016 en France), dont leur meilleur résultat lors de l'ultime édition avec un huitième de finale en 2021, perdu seulement en prolongation contre le futur champion italien (2-1).

Pays-Bas

Dans le groupe des Bleus, les Néerlandais ont subi la loi des Français avec une défaite 4-0 au Stade de France pour le retour du Mondial, puis un autre revers plus récent à Amsterdam (1-2 le mois dernier). Loin d'être impériaux dans le jeu, ils ont assuré l'essentiel contre la Grèce (3-0 aux Pays-Bas, 0-1 en Grèce) ainsi que face à l'Irlande (1-2 en Irlande, 1-0 aux Pays-Bas). Champions d'Europe en 1988 grâce à la volée mémorable de Marco van Basten en finale, les Néerlandais ont aussi atteint les demi-finales en 1976, 1992, 2000 et 2004, respectivement vaincus par la Tchécoslovaquie, le Danemark, l'Italie (à domicile) et le Portugal - aux tirs au but contre les Danois et les Italiens.

Le barragiste

Tout porte à croire que le pays de Galles accueillera la Pologne en finale des barrages Ligue des Nations de la voie A, dans près de quatre mois (fin mars), même s'il faudra surveiller les Finlandais à Cardiff en demies - les Polonais, eux, recevront l'Estonie. Difficile de ne pas redouter à tout prix l'équipe de Robert Lewandowski, qui fait forcément figure d'épouvantail malgré sa triste troisième place en éliminatoires derrière l'Albanie et la République Tchèque. Les Gallois ont eux terminé derrière la Croatie et la Turquie, la Finlande derrière le Danemark et Slovénie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.