Euro 2024 : Que retenir de la 1ère journée ?

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 juin 2024 à 10h32

Retrouvez les principaux enseignements de la première journée de la phase de poules de l'Euro 2024, avec des favoris au rendez-vous, des Bleus privés de Mbappé ou encore une Belgique encore décevante.

Les favoris au rendez-vous

Les principaux favoris au sacre ont tous répondu présent lors de la première journée de la phase de poules de cet Euro 2024. Mais seuls deux ont vraiment séduit : l'hôte allemand, large vainqueur de l'Ecosse (5-1), et l'Espagne, lors du choc contre la Croatie (3-0). Les autres ont eu plus de mal, à l'image des Bleus (voir ci-dessous), des tenants du titre italiens face à l'Albanie (2-1), et surtout de l'Angleterre, qui a fait le minimum contre les Serbes (1-0), et des Portugais, miraculés face à la Tchéquie (2-1).

Les Bleus perdent Mbappé

Vainqueurs sans franchement briller de l'Autriche (1-0), avec un N'Golo Kanté au-dessus du lot, les Bleus ont perdu Kylian Mbappé, victime d'une fracture du nez suite à un choc avec l'épaule de Kevin Danso en fin de match. Le capitaine tricolore, qui devra se faire opérer après la compétition, est d'ores et déjà forfait pour le choc du groupe D contre les Pays-Bas, vendredi soir. Didier Deschamps va donc devoir composer sans le néo-Madrilène, ce qui n'augure généralement rien de bon.

La Belgique déçoit encore

Après un dernier Mondial décevant, et quitté dès la phase de poules, la Belgique, désormais entraînée par Domenico Tedesco, successeur de Roberto Martinez, inquiète déjà. Les Diables Rouges ont débuté l'Euro par une défaite contre la Slovaquie (0-1), et sont déjà dos au mur avant de défier la Roumanie, samedi, lors de la deuxième journée de ce groupe E dominé par leurs futurs adversaires, larges vainqueurs de l'Ukraine (3-0).

De la bagarre, et des sourires

Le début de cet Euro allemand a été marqué par des affrontements entre supporters. D'abord à Gelsenkirchen, où des violents incidents ont opposé Serbes et Albanais dans le centre-ville en marge du match de la Serbie contre l'Angleterre. Et mardi, c'est dans les tribunes du Signal Iduna Park de Dortmund que des supporters turcs et géorgiens ont été impliqués dans une bagarre avant la rencontre entre les deux équipes. Mais il y a aussi eu beaucoup de moments de communion et de fraternité entre fans adverses. Qui ont fait le régal des réseaux sociaux, comme quand des Albanais ont cassé des pates devant des Italiens, qui considèrent ce geste comme un sacrilège, ou que des Autrichiens en ont fait de même avec une baguette face à des Français, dans la bonne humeur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.