Euro 2024 : Nagelsmann droit dans ses bottes

A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le samedi 06 juillet 2024 à 15h09

Après l'élimination de l'Allemagne, Julian Nagelsmann était forcément déçu, mais le sélectionneur sort la tête haute de la compétition.

L'Allemagne ne triomphera pas à domicile, le 14 juillet à Berlin. Il n'y aura pas de finale, ni même de demi-finale pour la Nationalmannschaft puisque la fête a été gâchée par l'Espagne en toute fin de rencontre (1-2), vendredi. Au bord de l'élimination en quarts, l'équipe de Julian Nagelsmann avait pourtant réussi à arracher une prolongation, Florian Wirtz, d'une demi-volée du pied droit à la 89eme, répondant à l'ouverture du score ibérique de Dani Olmo (51eme). L'Allemagne y a cru, à un 2-1 et pensait pouvoir aller chercher sa qualif aux tirs au but mais Mikel Merino est passé par là. Avec sa tête gagnante à la 119eme minute, le milieu de la Real Sociedad a anéanti le dessein allemand.

Nagelsmann : « J'ai juste espéré que nous obtenions un penalty »

À la 106eme, l'Allemagne aurait pu bénéficier d'un penalty pour une main de Marc Cucurella au sein de la surface de réparation espagnole suite à une frappe de Jamal Musiala mais l'arbitre, Anthony Taylor, et le VAR n'ont étonnement pas bronché. Nagelsmann n'a pas compris. « J'ai juste espéré que nous obtenions un penalty. C'est tout. Il m'est impossible de voir à cette distance s'il s'agit ou non d'une main. Après le match, je l'ai vu à la télévision et là, c'est plus clair que pendant le match. Mais pendant cette minute d'attente, c'est juste l'espoir d'obtenir un penalty. Et je pense que c'est aussi l'espoir pour les Espagnols de ne pas en concéder un. Au final, ils ont eu plus de chance que nous », a souligné le sélectionneur après la rencontre.

« J'ai dit aux joueurs qu'ils ne méritaient pas de quitter la compétition »

Déçu, Julian Nagelsmann sort toutefois la tête haute de la compétition, droit dans ses bottes. « Félicitations à l'Espagne pour sa qualification en demi-finales. Le match était ouvert en première période. Nous avons été meilleurs en deuxième et, à partir de la 60e minute, nous étions clairement la meilleure équipe. Notre égalisation tardive était méritée. Nous avons concédé le but de la victoire sur la dernière occasion. Malheureusement, nous n'avons pas été en mesure d'exercer une pression suffisante sur les ailes. J'ai dit aux joueurs qu'ils ne méritaient pas de quitter la compétition. Nos familles nous manquent, mais aucun d'entre nous ne voulait partir. Depuis le début de ces six dernières semaines, il y a eu une très bonne ambiance dans le groupe. On peut dire que nous avons tout donné pour gagner ce match », a glissé le jeune technicien de 36 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.