Euro 2024 : Montella trouve injuste la suspension de Demiral

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le samedi 06 juillet 2024 à 15h28

La Turquie sera privée de son défenseur Merih Demiral, suspendu, contre les Pays-Bas en quarts de finale de l'Euro 2024. Une suspension injuste selon le sélectionneur turc, Vincenzo Montella.

Après les qualifications de l'Espagne et de la France, puis de la tenue d'Angleterre-Suisse (samedi, 18h00), le quatrième et dernier quart de finale de l'Euro 2024 mettra aux prises les Pays-Bas à la Turquie, samedi soir (21h00) à Berlin. Victorieuse de l'Autriche (2-1) de manière un peu surprise - car les Autrichiens semblaient a priori plus solides - la sélection turque s'avance une nouvelle fois avec le statut de challenger face aux Orange de Memphis Depay, Cody Gakpo et Virgil Van Dijk. Mais elle dispose néanmoins de beaux arguments pour faire vaciller les Bataves. Elle va notamment retrouver son capitaine Hakan Calhanoglu, suspendu en 8emes de finale. Mais elle ne pourra pas compter sur son double buteur contre l'Autriche. Merih Demiral a en effet été suspendu pour deux rencontres par l'UEFA en raison de sa célébration polémique ayant suivi son deuxième but.

Montella : « Ce n'était pas un geste politique »

Le défenseur d'Al-Ahli (Arabie saoudite) avait fêté sa réalisation de la tête avec les deux mains au-dessus de sa tête, l'index et l'auriculaire tendus et le reste des doigts refermés en pointe, en faisant le signe des « Loups Gris », du nom d'un groupe d'ultradroite turque. Une organisation d'extrême droite déjà interdite en France pour des positions xénophobes et plusieurs attaques contre la diaspora arménienne. En Allemagne, le mouvement n'est pas interdit mais il est considéré par les autorités comme raciste et antisémite.

Cette suspension qui le prive d'un de ses meilleurs joueurs, Vincenzo Montella, le sélectionneur turc, la trouve injuste. « Cette suspension n'est pas juste pour Demiral. Ce n'était pas un geste politique. Mais ça a été interprété ainsi. Ça n'a pas été bien compris, a regretté l'ancien attaquant. Mais ça ne va pas entraver la fierté turque. On sera encore plus passionnés, fiers. On veut rendre le pays fier et je suis certain que nous comme les fans seront très motivés ». Cette défection affaiblit un peu plus la charnière défensive déjà décimée par les absences de Caglar Söyüncü et Ozan Kabak.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.