Euro 2024 : Les joueurs de Manchester City pas à la fête

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 22 juin 2024 à 19h35

Alors que l'Euro 2024 a démarré depuis une semaine, on peut observer une tendance qui montre que les joueurs évoluant à Manchester City ont des difficultés à se mettre en lumière dans le tournoi continental.

Une saison intense en club serait-elle préjudiciable aux performances en sélections ? C'est une question qui peut se poser concernant les joueurs de Manchester City. A l'issue d'un exercice à 59 matchs toutes compétitions confondues, marqué par un titre de champion d'Angleterre et de champion du monde, les protégés de Pep Guardiola n'ont pas éclaboussé de leur talent la première semaine de l'Euro 2024. L'exemple le plus criant est celui de Kevin De Bruyne à l'occasion de la surprenante défaite de la Belgique contre la Slovaquie. Sevré de ballons au point qu'il n'a pas hésité à dézoner pour se placer plus bas dans le milieu de terrain aligné par Domenico Tedesco, le maître à jouer des Citizens n'a pas eu l'influence sur le jeu des « Diables Rouges » qui est la sienne en club. Jérémy Doku, quant à lui, a su se montrer à son avantage en début de match mais cela n'a pas duré très longtemps. Décalé sur l'aile gauche au retour des vestiaires, l'ancien Rennais n'a pas pu avoir le même poids face à un bloc slovaque bien en place et déterminé à défendre son maigre avantage au score. Autre cheville ouvrière de Manchester City, Bernardo Silva doit composer avec un imposant Cristiano Ronaldo aligné en pointe par Roberto Martinez.

Le système Guardiola au cœur des problèmes ?

En conséquence, l'ancien Monégasque tient un rôle d'ailier qui n'est pas naturellement le sien, lui qui préfère être au cœur du jeu. Ce qui ne peut que nuire à la qualité de sa prestation. Interrogé par le quotidien 20 Minutes, le commentateur Luis Cristovão concède que « tant qu'il y aura ce 9 de référence ça sera plus dur pour Bernardo Silva de briller à partir de son côté droit ». Avec la sélection anglaise, Phil Foden connaît un problème similaire. En effet, l'attaquant des Sky Blues doit trouver ses marques avec un Jude Bellingham qui attire le ballon autant que la lumière, en plus d'un système de jeu choisi par Gareth Southgate qui ne lui permet d'être dans les meilleures dispositions. « Un talent extrême comme Phil Foden donnera le meilleur de lui au milieu de terrain, a affirmé l'ancien international Micah Richards sur l'antenne de la chaîne britannique BBC One. Quand il est sur le côté gauche, vous le mettez dans une position où il doit dribbler son adversaire. Ce n'est pas son jeu ! » Au-delà de sortir d'une saison très chargée, les joueurs de Manchester City peinent à se fondre dans un cadre différent de celui imposé par Pep Guardiola dans le nord de l'Angleterre. Et cela pourrait nuire aux performances de leurs sélections nationales respectives dans un tournoi qui laisse peu de place à l'erreur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.