Euro 2024 : Le programme de la 6e journée

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 juin 2024 à 12h11

Retrouvez les principales informations sur le début de la deuxième journée de la phase de poules de l'Euro, avec des Allemands qui veulent confirmer, et des Croates attendus au tourrnant.

Croatie - Albanie (15h)

Surclassés par l'Espagne (0-3), les Croates n'ont déjà plus le droit à l'erreur dans ce groupe B très relevé. Mardi après-midi (15h) à Hambourg, ils affrontent l'équipe - a priori - la plus abordable de la poule : l'Albanie. Mais les hommes du Brésilien Sylvinho, qui ont ouvert le score avant de s'incliner sans rougir face à l'Italie (1-2), sont eux aussi remontés. "Si on lâche tout sur le terrain, tout peut se passer. On est ici, on doit jouer et y croire. On n'a pas encaissé trois, quatre buts contre l'Italie. On a même failli égaliser dans les dernières minutes", a rappelé l'éphémère entraîneur de l'OL.

Allemagne-Hongrie (18h)

Auteurs d'une véritable démonstration face à l'Ecosse en ouverture de cet Euro 2024 qu'ils disputent à domicile (5-1), les joueurs de la Mannschaft veulent confirmer contre la Hongrie, mardi (18h) à Stuttgart. Battus, sans démériter, par la Suisse (1-3), les Hongrois ont bien conscience d'affronter "l'adversaire le plus compliqué à jouer en ce moment", comme l'a reconnu leur sélectionneur Marco Rossi en conférence de presse : "Aucune autre équipe n'a dominé son adversaire à ce point lors de son premier match." Il espère que ses troupes sauront confirmer leur bonne seconde période face aux Helvètes pour exister contre l'hôte allemand.

Ecosse-Suisse (21h)

Débarqués en Allemagne sans grande certitudes, les Suisses ont tout de même réussi à remporter leur premier match face aux Hongrois (3-1), même si tout n'a pas été parfait, notamment après la pause. Mercredi soir (21h), à Cologne, ils affrontent des Ecossais fessés par les Allemands en ouverture du tournoi (1-5). Un résultat qui pourrait avoir une certaine incidence sur cette deuxième rencontre, d'après le sélectionneur suisse Murat Yakin : "Nous sommes prévenus. Ils doivent réagir. Peut-être que du coup on aura plus d'espace pour jouer notre jeu, qui sait ? Il faudra être prêt à courir, avoir un cœur de combattant. Il faut en premier lieu une concentration totale. Nous aurons un adversaire prêt à se battre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.