Euro 2024 : La touchante confession d'Embolo

A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le dimanche 23 juin 2024 à 15h12

L'attaquant suisse Breel Embolo était présent face aux journalistes, samedi à la veille du duel contre l'Allemagne. Le joueur de Monaco en a profité pour se confesser sur la grave blessure au genou dont il avait été victime l'été dernier.

Nantie de 4 points après son succès sur la Hongrie (3-1) et son match nul contre l'Ecosse (1-1), la Suisse devrait voir les 8emes de finale de l'Euro 2024. Heureusement qu'elle a plutôt bien fait le travail en début de compétition car elle risque de ne pas inscrire d'autre(s) unité(s). L'Allemagne, pays organisateur et faisant partie des principaux favoris au titre, se dresse en effet devant la formation helvétique, dimanche (21h00). Ce match, Breel Embolo a de bonnes chances de l'entamer.

« Le truc qui me stressait, c'était de ne pas pouvoir jouer »

Remplaçant lors des deux premières rencontres et entré à chaque fois (aux 74 et 60eme minutes), l'attaquant suisse de Monaco a gagné sa course contre la montre pour être présent à l'Euro après avoir été victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit en août dernier. Apparu lors des 5 dernières journées de Ligue 1, Embolo a évoqué un certain stress quand il était privé de ballon rond, ce qui n'est pas si fréquent chez les footballeurs. « Le truc qui me stressait, c'était de ne pas pouvoir jouer. Après, j'ai quand même la capacité de regarder vite vers l'avant. Les croisés, tu sais que c'est entre six et huit mois. J'avais deux ambitions : me qualifier avec mon club pour la Ligue des champions en marquant, si possible, quelques buts. Et aider la Suisse lors de ce tournoi quel que soit mon rôle », a confessé l'attaquant de 27 ans en conférence de presse, samedi.

Breel Embolo, buteur contre la Hongrie en fin de match, veut maintenant franchir le premier tour de l'Euro. « En arrivant en Allemagne, on voulait développer un bon football et passer ce tour. On veut être convaincant et convaincu en entrant sur le terrain. Nous avons une équipe solide. Je n'ai pas de boule de cristal pour dire ce qu'il va se passer demain (dimanche) mais nous voulons imposer notre propre style », a indiqué l'ancien élément du Borussia Mönchengladbach.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.