Euro 2024 : Ecologie et inclusion, l'Allemagne veut marquer les esprits

A lire aussi

Guillaume Marion, Media365 : publié le jeudi 13 juin 2024 à 19h40

Alors que l'Euro 2024 débute ce vendredi 14 juin, l'Allemagne ambitionne d'être aux antipodes du Mondial 2022 au Qatar avec notamment l'écologie et l'inclusion au centre des priorités.

Quelques mois après une Coupe du monde 2022, marquée par de nombreuses polémiques au Qatar, l'Allemagne compte bien faire tout l'inverse lors de l'Euro 2024 (du 14 juin au 14 juillet).  « Nous voulons nous présenter comme un pays ouvert et moderne avec une société diversifiée », a d'ailleurs expliqué la ministre de l'Intérieur Nancy Faeser, à ce sujet. Concrètement, l'écologie et l'inclusion seront des priorités lors de la compétition. Concernant ce premier point de nombreuses mesures ont été mises en place, comme le fait de moins éclairer les stades avant et après les rencontres, l'utilisation des eaux grises (eaux usées peu polluées) ou encore l'utilisation du train principalement pour les différentes sélections et des transports en commun ou des vélos pour les supporters. Dans les stades, des menus végétariens et végétaliens seront à la vente (avec des saucisses vegan notamment), alors que des toilettes unisexes ont également vu le jour dans les dix enceintes qui accueilleront des matchs.

« Il n'y a pas encore de tournoi climatiquement neutre »

« Toutes ces mesures ont un sens. Cet Euro est une magnifique opportunité pour que l'Allemagne soit considérée comme un pays moderne tourné vers la protection de l'environnement », s'est enthousiasmé Ricarda Lang, co-présidente du parti écologiste, dans des propos repris par L'Equipe. « Malheureusement, il n'y a pas encore de tournoi climatiquement neutre. (...) L'UEFA a aussi mis en place un fonds climatique de sept millions d'euros pour compenser les inévitables émissions de CO2. Il a été mis à la disposition des clubs amateurs en Allemagne pour qu'ils préparent l'avenir en matière de protection du climat », a pour sa part déclaré Philipp Lahm, à propos de l'aspect écologique. L'idée étant clairement de réduire le plus possible l'impact carbone lors de l'Euro 2024, qui débute ce vendredi 14 juin à Munich. Forcément, tout cela ne plait pas à tout le monde outre-Rhin. Membre du CDU, Andreas Rödder a notamment évoqué le terme de « dictature intellectuelle ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.