Euro 2024 - De La Fuente : « Aucune sélection meilleure que nous »

Clément Pédron, Media365, publié le vendredi 21 juin 2024 à 09h45

Victorieuse de l'Italie (1-0) dans ce choc de la 2ème journée du groupe B, l'Espagne s'avance chaque jour un peu plus vers le statut de favori de ce Championnat d'Europe. Son sélectionneur Luis de La Fuente en est pleinement convaincu.

Qui triomphera devant l'Espagne dans ce Championnat d'Europe ? En tout cas, ce n'est pas le champion continental en titre qui fait peur à la Roja. Jeudi soir, dans le cadre de la 2ème journée du groupe B, la sélection ibérique a su manœuvrer à la perfection pour battre l'Italie grâce à un CSC de Riccardo Calafiori. Malgré le peu d'écart au tableau d'affichage et le type de but, le triple vainqueur de l'Euro (1964, 2008, 2012) a bien marché sur son adversaire avec pas moins de vingt frappes dont huit cadrées. Et sans un Gianluigi Donnarumma des grands soirs, la note aurait pu être encore plus salée pour la Nazionale. Même son sélectionneur, Luciano Spalletti, n'a pu que reconnaître la supériorité de l'Espagne : « Ils étaient beaucoup plus forts que nous ».

Après avoir giflé la Croatie (3-0), l'Espagne a battu l'Italie dans des proportions que le score ne montre pas. Et en attendant le dernier match contre l'Albanie, la bande à Luis De La Fuente a composté son billet pour les huitièmes de finale. Sourire aux lèvres, le sélectionneur qui a pris la relève de Luis Enrique, était forcément fier de son équipe au sortir de cette belle victoire. « Nous avons dominé toutes les phases du jeu, nous nous sommes procurés beaucoup d'occasions, a convenu Luis De La Fuente en conférence de presse. Je suis ravi et fier d'avoir battu l'actuel champion d'Europe de la manière dont cela a été réalisé. Je continue de penser, comme avant de commencer la compétition, qu'il n'y a aucune sélection meilleure que nous. »

Un dernier match pour du beurre

Alors, confiante l'Espagne ? Oui même si Luis De La Fuente a néanmoins tenu à calmer les ardeurs en indiquant : « Nous ne devons pas perdre la tête, les matches se décident sur des détails, c'était une soirée pour marquer plus de buts. » Depuis le début de l'Euro, la Roja a montré de belles choses, que ce soit sur le plan individuel avec Nico Williams, Marc Cucurella ou encore Pedri ou sur le plan collectif avec une grande maîtrise contestée contre l'Italie. Et avec un dernier match à jouer, l'Espagne pourra faire tourner et ainsi, se préparer pour la suite de la compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.