Euro 2020 : Les annonces de l'UEFA sur les spectateurs

Euro 2020 : Les annonces de l'UEFA sur les spectateurs©Media365

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 09 avril 2021 à 19h19

Alors que l'Euro 2020 débutera dans presque deux mois, l'UEFA a annoncé quelques nouvelles, ce vendredi. Huit villes hôtes se sont engagées à accueillir des spectateurs pour la compétition.


L'Euro 2020 (du 11 juin au 11 juillet) devrait bien se disputer avec du public, à moins d'un incroyable retournement de situation. Quelques doutes existaient sur la question à propos des 12 villes hôtes et les déplacements des supporters dans l'optique du tournoi. Ce vendredi, l'UEFA a communiqué sur le sujet, levant une partie de l'incertitude par la même occasion. Huit villes hôtes ont donné leur accord pour l'accueil des matchs, avec du public. Il s'agit d'Amsterdam, de Baku, de Bucarest, de Budapest, de Copenhague, de Glasgow, Londres et Saint-Pétersbourg. Ainsi, le flou demeure autour des restantes. "Les villes de Bilbao, Dublin, Munich et Rome ont jusqu'au 19 avril pour fournir des informations supplémentaires sur leurs projets. Les décisions finales seront prises à cette date concernant l'organisation des matches sur les quatre sites", peut-on lire sur le communiqué de l'instance.

Un stade plein pour la France face à la Hongrie et au Portugal ?

Pour rappel, le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, a affirmé que la compétition devait se jouer avec du public. Il est donc possible qu'une ou plusieurs des villes restantes abandonnent, d'autant que le virus continuer de circuler en Europe et que la campagne de vaccination est peu avancée. L'accueil des supporters a aussi été évoqué. Les stades de Saint-Pétersbourg et de Baku seront remplis à 50%. Budapest espère atteindre un accueil à 100% "avec des conditions d'accès strictes pour les spectateurs". Amsterdam, Bucarest, Copenhague et Glasgow ont fixé leur jauge entre 25% et 33%, avec une possible augmentation du pourcentage d'ici le 19 avril. Concernant Londres, la capitale anglaise a confirmé une jauge minimale de 25%. Les Bleus de Didier Deschamps, attendus à Budapest pour défier la Hongrie (le samedi 19 juin) et le Portugal (le mercredi 23 juin) pourraient donc évoluer dans un stade plein.


"Veuillez garder à l'esprit qu'il existes des restrictions d'entrée aux frontières et des exigences imposées au moment de votre voyage. Aucune dérogation ne sera accordée aux détenteurs et détentrices de billets. Il peut s'agir de l'obligation de se mettre en quarantaine, de fournir un résultat négatif au test COVID-19, d'une limitation de la durée du séjour, etc...Dans certains cas, l'entrée dans un pays hôte depuis l'étranger peut être totalement interdite", a précisé l'UEFA.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.