Bleus : Sagnol valorise la "discipline tactique" montrée contre l'Allemagne

Bleus : Sagnol valorise la "discipline tactique" montrée contre l'Allemagne©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 16 juin 2021 à 21h50

Willy Sagnol, l'ex-défenseur des Bleus, a apprécié la prestation des joueurs de Didier Deschamps contre l'Allemagne, mardi soir à Munich (1-0). Il a notamment mis en avant le travail de la défense et du milieu de terrain.



La victoire de la France contre l'Allemagne, mardi à Munich, a été obtenue sur la marge minimale (1-0) grâce à un but contre son camp de Mats Hummels. Toutefois, sur la pelouse de l'Allianz Arena, les joueurs de Didier Deschamps ont su réduire ceux de Joachim Löw à une certaine impuissance dans ce Championnat d'Europe. Hugo Lloris n'a été que très peu inquiété par les attaquants (10 tirs et 1 cadré pour l'Allemagne), pendant que Paul Pogba, N'Golo Kanté et les autres ont su gagner les duels dans l'entrejeu. Observateur attentif de la rencontre, Willy Sagnol a émis son analyse, positive, dans les colonnes de L'Equipe.

Un bloc solide et la contre-attaque, la recette utilisée en Russie marche toujours

L'ancien latéral des Bleus, désormais sélectionneur de la Géorgie, a apprécié l'impact général dans les différents secteurs de jeu. "L'Allemagne a beaucoup utilisé la largeur dans la construction et cela nous a posé beaucoup de problème au début mais aussi tout au long du match parce qu'on se retrouvait très souvent en position assez basse et on était donc assez loin du but de Manuel Neuer ensuite pour attaquer. Mais la défense des Bleus, et surtout le trio du milieu de terrain, ont fait un superbe match. Ils ont mis beaucoup d'abnégation et une grosse discipline tactique", a expliqué Sagnol.

Considérant que l'Allemagne avait pu, dans un certains sens, faire ressortir la version 2018 des Bleus, Sagnol a aussi vu un groupe capable de performer sans le ballon. "On a pensé, puisque les derniers matches nous l'avaient montré, qu'on pouvait avoir plus de maîtrise avec le ballon. Là, ça n'a pas été trop le cas et on s'est donc retrouvés dans la même configuration que lors de la Coupe du monde 2018, avec un bloc défensif très solide et l'utilisation de la contre-attaque. On s'est rendu compte qu'avec Benzema ou Giroud en pointe, la philosophie par rapport à un gros adversaire n'a pas trop changé : on a d'abord bien défendu pour ensuite utiliser les espaces", a jugé le natif de Saint-Étienne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.