Bleus : Pesquet a vu France-Portugal depuis l'espace

Bleus : Pesquet a vu France-Portugal depuis l'espace©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 24 juin 2021 à 15h55

L'astronaute français Thomas Pesquet a pu voir le match du championnat d'Europe entre les Bleus et les Portugais depuis la station spatiale internationale (ISS). Avec un "avantage" sur les terriens...


Grand amateur de sport, Thomas Pesquet ne voulait pas absolument pas manquer le choc entre les Bleus et les Portugais mercredi soir, pour le compte de la dernière journée de la phase de poules du championnat d'Europe. Et l'astronaute, qui s'était entretenu avec Kylian Mbappé avant le début de la compétition, a pu regarder ce match, qui s'est terminé sur un score de parité (2-2), depuis la station spatiale internationale (ISS), où il se trouve depuis la fin avril. "On n'est pas tombé dans le groupe le plus simple pour ces phases de poules, ça a rendu les matchs d'autant plus intéressants. Devant le match France-Portugal, et j'ai essayé d'expliquer la règle du hors-jeu à des Américains..., a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. L'avantage ici c'est qu'on n'est pas spoilés par les cris des voisins ! Bravo à l'équipe de France de football pour la première place !!!"

Une diffusion dans l'espace très particulière, avec un signal envoyé par la NASA depuis Houston, et quelques contraintes, comme l'a expliqué au HuffPost Andreas Orth, membre du "crew support" au sein de l'agence spatiale européenne (ESA). " Le premier problème auquel nous sommes confrontés, que le match soit en direct ou non, est celui des droits numériques. Si vous regardez un match sur le site d'une chaîne de télévision française, il y a de fortes chances qu'il existe des géo-blocages qui vous empêchent de regarder le match depuis d'autres parties du monde", explique-t-il. Et une fois cet écueil juridique passé, il y a aussi l'aspect technique : "Toutes les communications avec l'ISS se font par satellite. L'ISS est en orbite à seulement 400 km et va très, très vite. Les commandes, la télémétrie, tout ce que nous voulons envoyer aux astronautes passe par le réseau de satellites géostationnaires. Ce réseau ne tourne autour de la terre qu'une fois toutes les 24 heures, donc beaucoup plus lentement que l'ISS. Nous devons donc changer de satellite pour continuer à communiquer avec l'ISS toutes les 45 minutes. Il y a donc toujours une brève perte de signal à ce moment-là et cela se ressent évidemment lors du visionnage d'un match en direct. Cela peut durer quelques secondes à plusieurs minutes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.