Bleus : Le syndicat des joueurs regrette que Pavard ne soit pas sorti après son choc

Bleus : Le syndicat des joueurs regrette que Pavard ne soit pas sorti après son choc©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le mercredi 16 juin 2021 à 17h00

Ce mercredi, via son compte Twitter officiel, la Fifpro s'est exprimée et a regretté que le Français Benjamin Pavard n'ait pas été remplacé, malgré son gros choc à la tête.



La Fifpro monte au créneau. Ce mercredi, le syndicat mondial des joueurs de football s'est publiquement exprimé et a regretté que le Français Benjamin Pavard n'ait pas été remplacé, ce mardi soir, lors de la rencontre entre la France et l'Allemagne (1-0), à l'occasion de la 1ere journée du groupe F du championnat d'Europe de football 2020. Via son compte Twitter officiel, ce mercredi, l'organisation a ainsi notamment écrit : « La Fifpro est en contact avec l'UEFA pour savoir pourquoi la Charte des commotions cérébrales n'a pas été appliquée, et donc Benjamin Pavard sorti du terrain. » Pourtant, à l'heure de jeu, le Tricolore a subi un lourd choc au visage après avoir reçu un coup de cuisse de l'Allemand Robin Gosens, arrivé lancé dans la surface de réparation française. Bien que sonné, le latéral droit, qui s'était effondré sous la violence du choc et avait encore tapé sa tête en heurtant le sol, avait alors été soigné, avant de retrouver sa place sur la pelouse, après avoir retrouvé ses esprits, au bout de quelques minutes, comme si de rien n'était, avant de terminer cette rencontre.

Koundé avait pourtant été envoyé à l'échauffement

Dans le même temps, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps, qui n'avait pas encore effectué le moindre changement, avait envoyé, par prudence, le défenseur du FC Séville Jules Koundé à l'échauffement. Après cette rencontre, le principal intéressé est revenu sur cet épisode, au micro de beIN Sports : « J'ai pris un sacré choc. J'étais un peu KO pendant 10 à 15 secondes. Après, ça allait mieux. » Ce samedi, l'UEFA avait annoncé toute une série de recommandations à propos du traitement des commotions, après avoir échangé, en ligne, avec les médecins des 24 sélections qui participent à ce championnat d'Europe de football 2020. Cependant, la décision de sortir un joueur ou non appartient à chacune des équipes, comme indiqué par le règlement de la compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.