Bleus : Des joueurs visés par des tweets racistes, le parquet de Paris enquête

Bleus : Des joueurs visés par des tweets racistes, le parquet de Paris enquête©Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 06 juillet 2021 à 19h30

Des joueurs de l'équipe de France, et notamment Kylian Mbappé, ont été visés par des tweets racistes suite à l'élimination contre la Suisse lors du Championnat d'Europe. Le parquet de Paris a ouvert une enquête, comme l'indique 20 Minutes.


L'élimination de l'équipe de France face à la Suisse en huitièmes de finale du Championnat d'Europe (3-3, 5 t.a.b. à 4) a été une véritable déception pour la sélection tricolore et de nombreux supporters mais cela a dépassé les bornes car, comme l'indique 20 Minutes, dans la foulée du match, des internautes ont publié plusieurs messages racistes, sur Twitter, contre des joueurs de l'équipe de France. Kylian Mbappé (auteur du penalty raté) a été qualifié de "sale nègre". La source explique que les messages ont été signalés à la plateforme Pharos, qui permet aux internautes de signaler des contenus et comportements illicites en ligne.

Mbappé soutenu par SOS Racisme

En réponse aux nombreux signalements, le parquet de Paris a de son côté dû ouvrir une enquête contre X dès le 30 juin pour "injure publique à caractère raciste", précise 20 Minutes. C'est l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) qui mènera les investigations. SOS Racisme a transmis les faits au procureur de la République et le président de l'association, Dominique Sopo, a expliqué que "la nature des insultes, notamment celles envers Kylian Mbappé, montre par ailleurs à quel point l'infériorisation des noirs, sans cesse renvoyés chez les racistes à une condition d'esclave, s'appuie sur des représentations bien ancrées auxquelles il est plus que jamais nécessaire de s'attaquer". Pour sa part, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a notamment exprimé sur Twitter le souhait de porter l'affaire devant la justice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.