Bleues : Les sélectionneurs se chauffent devant les médias

Bleues : Les sélectionneurs se chauffent devant les médias©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 28 juillet 2017 à 18h10

Un match entre la France et l'Angleterre est souvent accompagnée d'une nette rivalité entre les deux équipes, mais là, le quart de finale de l'Euro 2017 est bien lancé.

En conférence de presse, Olivier Echouafni et Mark Sampson se sont répondus ce vendredi, à deux jours de la rencontre. Le sélectionneur tricolore avait ouvert les hostilités en se montrant très offensif malgré une phase de poules très mitigée (une victoire et deux matchs nuls). « C'est une grande nation qui marque des buts, mais une nouvelle compétition va commencer. Croyez-moi, les Anglaises ne voulaient pas nous rencontrer, elles savent ce qu'on est capable de faire. Elles ont vu qu'à dix contre onze on avait encore des forces et du caractère. Rien ne pourra nous arrêter », a lancé Echouafni.

Mark Sampson ne s'est pas prié de lui rappeler leurs parcours respectifs pour le rattraper en plein vol. « Le sélectionneur de la France est un peu né de la dernière pluie, il découvre les grandes compétitions. Il a joué trois matchs en grande compétition et en a gagné un, j'en ai joué onze et j'en ai gagné neuf. Il apprendra à qui parler et à qui ne pas le faire », a lâché le sélectionneur anglais. Il faut dire que ce dernier reste sur une demi-finale lors de la Coupe du Monde 2015. « Nous sommes une équipe expérimentée et je suis un entraîneur expérimenté, le match ne se joue pas dans une salle de presse, bonne chance à eux », a conclu Mark Sampson.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
14 commentaires - Bleues : Les sélectionneurs se chauffent devant les médias
  • J'ai suivi le parcours de l'équipe de France des Bleues, et je ne savais pas que pour marquer des buts, il fallait tirer avec le ballon dans les bras du gardien de l'adversaire. C'est hélas un constat flagrant qui ne se remarque que très rarement dans l'équipe opposée à nos Françaises. Est-ce que l'entraîneur national s'en rend compte ?

  • quelle régression , pour avoir suivi l'équipe de france depuis plusieurs années il y a longtemps que je n'ai pas vu un niveau aussi afflgeant mais à priori tout le monde se cache la réalité,
    M.Echouafni n'est pas la bonne personne pour sélectionner et diriger cette équipe.
    Dire que cette équipe est la troisiéme nation au classement mondial , avec ce coach elle va vite redescendre.
    Vite un vrai coach ayant l'habitude du foot feminin, Lair, Prêcheur ....

  • Echouafni utilise la méthode Couet ...un aveu d'impuissance ?....

  • Je pense que les commentaires d'Echouafni sont pour le moins maladroits et inappropriés. Sans faire profil bas il faut savoir rester humble et ne pas se prendre pour ce que l'on est pas. Je crains en plus que cela va desservir les joueuses. Et il est vrai que sur les 3 premiers matches, ce que l'on a vu ne peut guère nous rassurer. Après, comme on dit, en foot tout est possible.

  • Avec ce qu'elles nous ont montré les filles n'ont aucune chance.Elles quitterons sans gloire cet euro.
    Il faut changer l'entraineur et je demande pourquoi ont fait des gros plans sur cette pipe.
    Certaines filles sont a mettre à la retraite, eugenie le sommer et autres.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]