Allemagne : Löw et Kimmich sont prêts pour l'Angleterre

Allemagne : Löw et Kimmich sont prêts pour l'Angleterre©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 24 juin 2021 à 23h40

Malmenée par la Hongrie (2-2), l'Allemagne a finalement su se qualifier pour les huitièmes de finale du Championnat de l'Europe. Avant la rencontre contre l'Angleterre, mardi, Joachim Löw et Joshua Kimmich ont affiché une forte ambition afin de rebondir.


L'Allemagne aurait pu passer à la trappe. Menée au score à quelques minutes du terme de la rencontre face à la Hongrie, la Mannschaft a pu compter sur une réalisation de Leon Goretzka (84ème) pour finalement obtenir un match nul (2-2). Deuxième du groupe F derrière les Bleus, l'Allemagne sera donc opposée à l'Angleterre, mardi sur la pelouse de Wembley en huitièmes de finale du Championnat d'Europe (18 heures). Après avoir été défaite face à la France (0-1) et s'être imposée contre le Portugal (4-2) lors de ses deux premières sorties, la sélection a bon espoir de démontrer sa valeur contre Harry Kane et compagnie.

L'Angleterre à Wembley, une opportunité en or pour l'Allemagne

En conférence de presse, Joachim Löw et Joshua Kimmich ont affiché une forte volonté à cet égard. "On savait qu'il allait y avoir de la résistance dans ce groupe. Il suffisait de regarder les équipes, c'était le groupe de la mort. On a réussi à finir deuxième et maintenant on va en Angleterre. C'est une excellente nouvelle de jouer à Londres, à Wembley, contre l'Angleterre. Maintenant, c'est soit tu passes, soit tu sors, c'est bien comme situation. Nos performances, jusqu'ici, n'ont pas été très bonnes. Mais si on montre ce qu'on sait faire, comme face au Portugal sur de longues séquences, alors on sera un adversaire solide", a estimé le sélectionneur en conférence de presse.


Kimmich, élu homme du match face à la Hongrie, n'a pas masqué son impatience avant cette affiche contre l'Angleterre, d'autant plus avec un public qui sera derrière les Three Lions. "Je suis impatient d'y être, pour être honnête. On ne peut rien y changer, on est second, mais on aurait pu finir premier. On a eu l'opportunité. Il y a des matchs pires que jouer contre l'Angleterre à Wembley, donc je suis vraiment gonflé à bloc pour ça", a reconnu le polyvalent élément de l'Allemagne et du Bayern Munich.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.