Liga - Valence : Guedes brille... pour forcer le verrou du PSG ?

Liga - Valence : Guedes brille... pour forcer le verrou du PSG ?©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le dimanche 01 octobre 2017 à 11h36

Auteur d'un début de saison remarquable et remarqué avec le FC Valence, Gonçalo Guedes s'est complètement relancé, après six mois laborieux au Paris Saint-Germain. Au point d'éclaircir son avenir au sein du club de la Capitale ?

Pour beaucoup, le prêt est considéré comme l'une des plaies du football moderne. Le débat existe et est bien entretenu, tant les bons et les mauvais exemples sont nombreux. Gonçalo Guedes donnera probablement de la matière aux partisans de la formule, le Portugais réussissant un début de saison remarquable avec le FC Valence, où il a été prêté une saison par le Paris Saint-Germain. Forcément, la question de son avenir se pose déjà. Aucune option d'achat n'a été assortie au contrat, et les Murcièlagos n'ont pas les moyens financiers de l'arracher à son propriétaire, le club de la Capitale réclamant, au minimum, la somme injectée sur le joueur, environ 38 millions d'euros, pour le laisser filer.
A Valence, il fait déjà l'unanimité
Revenons à l'instant présent : arrivé dans le rôle de faire-valoir d'un secteur offensif pléthorique et bien plus coûteux que lui -Le trio Rodrigo, Simone Zaza et Santi Mina ayant été achetés 56 millions d'euros- Guedes a déjà gratté sa place de titulaire sur le côté gauche du 4-4-2 de Marcelino au bout d'un match retentissant sur le terrain hostile de la Real Sociedad. A Anoeta, le jeune attaquant formé à Lisbonne a facturé deux passes décisives, s'ajoutant à celle qu'il avait délivrée cinq jours plus tôt, contre Malaga. Le joueur de 20 ans a enthousiasmé son coach, qui a, lors des deux dernières journées, multiplié son temps de jeu par trois. Les chiffres disent déjà beaucoup. Mais ils n'expriment pas tout.

Dans le puzzle que le technicien de Villaviciosa a dû reconstruire au milieu du marasme valencian, Guedes était la pièce manquante. « On souhaitait le recruter car il peut jouer à gauche, à droite et dans l'axe comme attaquant de soutien », avait-il confié au moment de la signature du garçon. Comme Marcelo Bielsa et bien d'autres, Marcelino est un adepte des joueurs pluri-dimensionnels. « Nous savions qu'il avait un potentiel gigantesque », a-t-il affirmé après le deuxième succès consécutif de son équipe. A Valence, la jeune promesse lusitanienne s'exprime pleinement dans les grands espaces et créé des différences : il est déjà le joueur « che » à avoir réussi le plus de dribbles -7 au total- alors que son temps de jeu est inférieur à celui des spécialistes Carlos Soler et Daniel Parejo.
Pas d'avenir au PSG ? Pas si vite...
Son début de saison a aussi convaincu Fernando Santos, qui a choisi de le rappeler en sélection portugaise pour affronter Andorre et la Suisse lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2018. « Il était avec nous il y a un an et demi et présente des caractéristiques différentes des autres attaquants », a dit « l'ingénieur ». Reste donc à convaincre Unai Emery. Cet été, le technicien parisien s'est véritablement impliqué dans les négociations pour faciliter le prêt du Portugais à Valence. Par volonté de s'en débarrasser ou pour lui offrir la meilleure opportunité de s'épanouir dans un club qu'il connaît sur le bout des ongles après y avoir officié entre 2008 et 2012 ? Nul ne le sait. La porte du PSG a l'air verrouillée à double-tour, et ne l'est peut-être pas.

Car les bouchons offensifs du club de la Capitale ne devraient pas s'éterniser plus d'un an, Lucas, Angel Di Maria ou encore Julian Draxler ayant chacun des chances d'aller voir ailleurs l'été prochain. La base de l'effectif étant désormais totalement dessiné, le coach basque compte de plus en plus sur de jeunes éléments capables d'apporter de nouvelles options. Il le démontre, depuis le début de saison, avec les apparitions régulières de Presnel Kimpembe en défense et Giovani Lo Celso au milieu de terrain. Pour un profil similaire en attaque, Emery n'aura pas besoin de chercher bien loin.

 
0 commentaire - Liga - Valence : Guedes brille... pour forcer le verrou du PSG ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]