Liga (J8) : L'incroyable simulation de Maxi Gomez

Liga (J8) : L'incroyable simulation de Maxi Gomez©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le dimanche 01 novembre 2020 à 23h00

Ce dimanche soir, durant Valence - Getafe (2-2), l'arbitre de la rencontre a bien failli se faire avoir par une simulation de Maxi Gomez.



Le genre de simulation qui ne peut tout bonnement plus passer inaperçu désormais. Ce dimanche soir, à l'occasion de la 8eme journée de Liga, durant la rencontre entre Valence et Getafe, l'attaquant uruguayen de Valence Maximiliano Gomez (24 ans) s'est alors retrouvé au sol, n'hésitant d'ailleurs pas à en rajouter, avec quelques roulades de plus, après un contact avec le milieu de terrain uruguayen de Getafe Mauro Arambarri (25 ans). Sur le direct, le tacle semble plus qu'impressionnant et personne n'est alors surpris, derrière son écran, lorsque l'arbitre de la rencontre, à savoir Monsieur Jorge Figueros Vazquez, sort un carton rouge direct à l'encontre du pensionnaire de Getafe. Oui mais voilà, il se trouve que le ralenti disait alors tout autre chose.

L'arbitre s'est finalement déjugé grâce au VAR

En effet, si le geste d'Arambarri est potentiellement dangereux et peut faire effectivement des dégâts, il se trouve finalement... qu'il n'a absolument pas touché son adversaire. Cela, les téléspectateurs s'en rendent compte rapidement, mais sur le terrain, ce n'est pas la même chose. Toutefois, l'officiel du match a finalement été assez rapidement appelé pour visionner lui-même les images de cette action, auprès du VAR. Et pour le coup, il n'a pas vraiment eu à hésiter. En effet, quelques secondes plus tard, Monsieur Vazquez est alors revenu au sein du jeu, pour logiquement annuler ce carton rouge. A la place, il a sorti un carton jaune à l'encontre de Mauro Arambarri, pour l'intention. A ce moment-là, Valence menait au score (1-0), et cette expulsion aurait pu tout changer. Il n'en a donc finalement rien été. En effet, cela n'a pas empêché les deux équipes de se livrer une fin de rencontre totalement folle, puisque le score final est bien de deux buts partout.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.