Kanouté : "Le derby de Séville, je n'avais jamais vu ça"

Kanouté : "Le derby de Séville, je n'avais jamais vu ça"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 02 janvier 2021 à 09h44

Frédéric Kanouté, un des plus grands joueurs du FC Séville au 21eme siècle, explique ce que signifie le derby face au Bétis au sein de la ville andalouse. Les deux clubs rivaux se retrouvent samedi (17eme journée de Liga).



A Séville, on ne badine pas avec le derby, qui mettra aux prises le FC et le Bétis samedi après-midi. Frédéric Kanouté le décrit parfaitement : "J'ai joué pas mal de derbys, à West Ham ou Tottenham, mais celui de Séville est le plus fou. J'ai été totalement pris dans l'ambiance, c'est dingue, je n'avais jamais vu ça. Dans cette ville, tout le monde vit sa passion pour le football et doit choisir son camp. Les gens sont excités plusieurs semaines avant le derby, j'ai vraiment adoré. Le meilleur, c'était le premier en novembre 2005, on avait gagné 1-0. Je ne savais pas à quoi m'attendre. On recevait, mais nous avions fait une mise au vert d'une semaine dans un hôtel à l'extérieur de la ville pour bien nous concentrer. Partir de la ville pour préparer le match, je me demandais où j'avais mis les pieds..."

L'ancien international malien, qui a joué sept ans à Séville, se souvient alors : "Quand on est revenus, tous les supporters étaient là. Tout était rouge et vert, l'ambiance était folle." Et si l'ex-attaquant, double vainqueur de la Ligue Europa en 2006 et 2007, assure donc qu'un choix est obligatoire, il précise que des familles sont toutefois déchirées : "Ça se chambre beaucoup. Parfois, ça dépasse un peu les limites. Il faut veiller à ce qu'il y ait toujours du respect, mais en général tout se passe bien." Bien évidemment, l'absence de supporters va malheureusement enlever temporairement tout ce charme.

Cette saison, comme souvent depuis le début du siècle, le FC Séville est en meilleure position, quatrième de Liga (virtuellement troisième) alors que le Bétis est dixième. Lors des quinze dernières saisons, le Bétis n'a terminé que deux fois devant son ennemi, avec une septième place en 2013 et une sixième place en 2018. Les deux clubs étaient descendus puis remontés ensemble en 2001, mais le Bétis est retourné en deuxième division ensuite (de 2009 à 2011, puis en 2014-2015), contrairement au FC.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.