Real : Zidane se sent menacé

Real : Zidane se sent menacé©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 07h52

« En colère » contre lui-même, Zinedine Zidane n'a pas fui ses responsabilités pour autant.

Mercredi soir, peu de temps après le fiasco du Real Madrid, éliminé en quart de finale de Coupe du Roi contre Leganés (1-2 à domicile après s'être imposé 1-0 en déplacement), l'entraîneur français s'est présenté en conférence de presse sans masquer sa déception. « C'est une soirée très difficile pour tout le monde. Nous allons assumer la situation et moi le premier, parce que je suis responsable. C'est moi qui fais l'équipe et je me suis trompé à beaucoup d'égards, a lâché Zidane. On ne peut pas changer les choses. C'est un résultat logique, l'adversaire a fait son match et pas nous. Je suis le responsable de tout ça et c'est un échec pour moi Maintenant, il faut penser à demain, se lever et continuer à travailler, parce qu'un match arrive dès samedi. Nous allons continuer à travailler, il n'y a que ça comme remède. »Zidane : « Je dois assumer »Mais au-delà des discours, Zinedine Zidane a pris conscience mercredi soir que sa place d'entraîneur du Real Madrid était maintenant menacée. Tel est le fonctionnement d'un club qui refuse l'échec, quand bien même le coach en place sort de deux sacres européens. Quand un journaliste lui a demandé s'il jouerait sa place lors du huitième de finale de Ligue des Champions contre le PSG, l'ancien meneur de jeu des Bleus n'a pas réfléchi longtemps : « c'est clair, c'est très clair », a-t-il répondu. « Je suis l'entraîneur et je dois trouver les solutions. Je dois assumer la situation. Je vais continuer à me battre, à travailler, je vais essayer de trouver des choses pour que l'équipe soit plus performante », a conclu l'entraîneur madrilène.Ramos : « Nous sommes derrière Zidane »Relégués à dix-neuf points du FC Barcelone (avec un match en retard) en championnat et éliminé en Coupe du Roi, les coéquipiers de Karim Benzeman'ont plus que la Ligue des Champions à jouer. Mais les joueurs madrilènes, dans leur ensemble, soutiennent leur entraîneur. Capitaine du Real, Sergio Ramos a pris la parole après la défaite contre Leganés. « On traverse une période compliquée mais on doit rester le plus uni possible. On doit apprendre de ces moments difficiles. On est tous responsables et on espère que ça nous servira pour le futur, a jugé le défenseur espagnol. Ce n'est pas nous qui prenons les décisions mais je n'ai jamais été un fan des changements d'entraîneurs. Nous avons soutenu Zidane dans les bons moments, nous sommes aussi derrière lui dans les mauvais. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
73 commentaires - Real : Zidane se sent menacé
  • le Real brille de plus en plus et Benzemat vaut un milliard d'euros

  • C'est une chance inouie pour le PSGQ de rencontrer ces moribonds en ce moment, un petit coup de pouce en somme pour "peut-être" se qualifier pour les quarts ( un exploit en France). Quant aux "meringues" ils ont sans doute un petit coup de pompe à fric, et nous verrons par la suite, que tout s'arrangera Zidane ou pas Zidane!

  • Je ne connais que très peu le football, puisque je n'y ai joué que pendant 6 ans ( 3 comme avant-centre et 3 comme gardien), Mon seul petit titre de gloire, c'est , alors que j'étais junior, d'avoir été champion Drôme-Ardèche sénior.
    Aussi j'aimerai que l'on m'explique pourquoi le Réal de Madrid a de si mauvais résultats, alors qu'il possède dans ses rangs le Ballon d'Or ainsi que le meilleur joueur de foot français (selon les supporters de l'équipe de France non racistes ) et en plus, il est entrainé par celui qui a été consacré l'an passé comme le meilleur entraineur du monde après avoir été Meilleur joueur du monde de tous les temps et qui a sous sa coupe son fils que les médias nous annonçaient il y a quelques mois que celui qui allait être un joueur exceptionnel. !!!!!!

  • On peut s'improviser entraineur du jour au lendemain. Pour autant ça ne fait pas de vous un bon entraineur. Quand les joueurs sont là et en veulent tout va pour le mieux. Quand ils ne sont plus là ou en veulent un peu moins les carences d'un entraineur novice apparaissent au grand jour. Zidane n'a jamais été un grand entraineur. Par contre il avait une équipe de grands joueurs. Le Réal est dépendant de son équipe pas de son entraineur !

  • les dollars commencent à s’éloigner...la mafia de 98 commence à s’estomper.
    tout a une fin.

    sauf les couillons ici, il en disparait un, il est immédiatement remplacé