Real Madrid : Même ce géant-là a connu des fiascos

Real Madrid : Même ce géant-là a connu des fiascos©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 06 mars 2018 à 08h10

Par le passé, les exemples d'adversaires parvenant à renverser le Real dans une double-confrontation sont assez rares.

Toutes compétitions européennes, l’exemple parfait vient vite en tête : 1993. Cette année-là, le PSG avait renversé le Real Madrid (4-1) au Parc des Princes, en quart de finale retour de… la Coupe UEFA. C’est grosso modo le même genre de performance dont auront besoin les Parisiens ce mardi soir (20h45) pour espérer rallier les quarts de finale de la Ligue des Champions. Sauf qu’en face, le Real n’est pas n’importe quel adversaire. C’est une machine à gagner. Le club le plus titré en C1, avec douze sacres. Alors ce genre de monument peut-il s’écrouler sur une double confrontation ? Peut-il craquer dans un match de grande importance ? La réponse est oui, mais pas souvent.

Deux titres mais quelques frayeursDouble tenant du titre, le club espagnol a pourtant connu des frayeurs lors des deux dernières éditions. La saison passée, en quart de finale retour, les Merengue avaient été battus à domicile par le Bayern Munich et poussés en prolongation. Une prolongation à sens unique au cours de laquelle ils avaient fait parler leur expérience et leur fraîcheur. En 2015-2016, c’est Wolfsbourg qui avait causé du tort au Real, battu 2-0 en Allemagne en quart de finale aller. Mais au Bernabéu, Cristiano Ronaldo avait régalé et les Madrilènes avaient renversé la vapeur (3-0).

Lyon, la dernière élimination en 8emesAlors pour trouver trace d’une vraie déconvenue madrilène dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, il faut remonter à la saison 2012-2013. En demi-finale aller, les hommes de José Mourinho avaient été humiliés à Dortmund (4-1). L’année d’avant, ils avaient aussi perdu aux portes de la finale, mais sans fiasco cette fois-ci, le Bayern Munich ne l’emportant qu’aux tirs au but. Finalement, le dernier gros échec du Real Madrid en Ligue des Champions, c’était contre un club français. Le 10 mars 2010 plus précisément, date de l’élimination, à domicile, du club espagnol dès les 8emes de finale contre l’Olympique Lyonnais. Battus 1-0 dans le Rhône, les Merengue avaient été tenus en échec au Bernabéu (1-1).

Liverpool, le plus gros couac de l’ère moderneL’année d’avant, le Real Madrid avait déjà quitté la C1 dès les 8emes de finale. Et à l’époque, le revers concédé par l’équipe de Juande Ramos avait fait grand bruit en Espagne. A Liverpool, à l’occasion du match retour, les Madrilènes avaient pris une gifle (4-0). Un revers qui suivait un premier concédé à domicile quelques jours auparavant (0-1). C’était une autre époque. Celle de l’après-Galactiques. Sergio Ramos évoluait encore dans un couloir, Raul terminait son règne en attaque, et un certain Lassana Diarra était titulaire au milieu…

Vos réactions doivent respecter nos CGU.