Real Madrid : Bale, la nouvelle provocation

Real Madrid : Bale, la nouvelle provocation©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 11 juillet 2020 à 16h29

De nouveau resté sur le banc vendredi lors de la victoire du Real Madrid contre Alaves (2-0), Gareth Bale a mis son masque de protection sur les yeux et fait semblant de dormir en plein match. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir en Espagne. 


Comme face à l'Espanyol Barcelone, Getafe et l'Athletic Bilbao, Gareth Bale est resté cloué sur le banc vendredi soir lors de la victoire du Real Madrid contre Alaves (2-0). Un quatrième match consécutif sans disputer la moindre minute pour le Gallois, sur lequel Zinedine Zidane ne compte visiblement plus du tout. Surtout que le club merengue, toujours leader de la Liga, enchaîne les succès sans lui. 

Et il ne cache même plus son agacement. Lorsque son entraîneur français a effectué, dans le temps additionnel, son cinquième et dernier changement en faisant entrer Brahim Diaz à la place de Casemiro, Bale a adressé à "Zizou" un sourire narquois qui en disait long sur son état d'esprit du moment. Mais un peu plus tôt dans le match, il a eu un geste qui a particulièrement agacé les supporters du Real et encore enflammé les médias espagnols. 

L'ancien joueur de Tottenham n'a ainsi rien trouvé de mieux à faire que de positionner son masque de protection, obligatoire pour les remplaçants durant cette crise sanitaire, sur ses yeux, faisant semblant de dormir en plein milieu du match... Un comportement qui lui a valu de nombreuses insultes de fans du club merengue sur les réseaux sociaux, alors que le quotidien madrilène Marca l'a comparé à celui de Julien Faubert, qui avait semblé s'endormir sur le banc lors d'un match du Real contre Villarreal. 

Une nouvelle provocation de trop pour Gareth Bale, sous contrat jusqu'en 2022 et dont le Real Madrid souhaiterait probablement se débarrasser cet été ? Il avait déjà fait polémique après la qualification du pays de Galles pour l'Euro 2020, en s'affichant tout sourire derrière un drapeau avec le message suivant : "Galles. Golf. Madrid. Dans cet ordre." Et il avait bien conscience de ce qu'il faisait. "Je ne peux pas nier que je savais que ça allait créer la controverse", a-t-il avoué il y a quelques semaines à BT Sport. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.