Liga - Real Madrid : Benzema impliqué dans une tentative d'enlèvement ?

Liga - Real Madrid : Benzema impliqué dans une tentative d'enlèvement ?©Media365

Raphaël Brosse, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 21h02

D'après les informations de Mediapart, un agent ayant travaillé pour Karim Benzema aurait porté plainte pour tentative d'enlèvement et de séquestration. Des proches du buteur madrilène auraient essayé de le kidnapper le 7 octobre dernier.

Alors que l'affaire de la sextape est revenue sur le devant de la scène médiatique ces derniers jours, Karim Benzema pourrait également avoir maille à partir avec la justice sur un autre front. A en croire les informations dévoilées par Mediapart, un agent aurait porté plainte le 8 octobre dernier au tribunal de Nanterre pour « tentative d'arrestation, d'enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, violence n'ayant entraîné aucune incapacité de travail ». Les faits se seraient déroulés la veille au soir et des proches de l'international français seraient impliqués.


 50 000 euros au cœur du litige


Venons-en justement aux faits. Mediapart rapporte que Léo D'Souza, agent de 33 ans, aurait travaillé pour Karim Benzema avant que les relations entre les deux hommes ne se soient tendues. En cause : un litige portant sur le transfert de 50 000 euros entre le Maroc et la France. Une somme qui ne serait jamais arrivée entre les mains de son destinataire puisqu'elle aurait été saisie par les douaniers de l'aéroport de Marrakech. « Monsieur Benzema pense que je lui suis redevable de la somme de 50 000 euros, » aurait affirmé D'Souza aux policiers.

Bar à chicha et van noir


Contacté par un ami du Madrilène, l'agent se serait rendu, le 7 octobre, dans un bar à chicha du XIIIeme arrondissement de Paris. Pendant qu'il fumait une cigarette à l'extérieur de l'établissement, D'Souza aurait vu un van noir s'arrêter devant lui. Smaïne Tabennehas, un ami d'enfance de Benzema, l'aurait attrapé par la manche et lui aurait ordonné de grimper dans le véhicule. D'Souza aurait refusé, ce qui lui aurait valu d'être frappé. Les gérants du bar seraient alors intervenus, faisant partir le van. D'après Mediapart, le joueur formé à l'OL n'était pas présent sur les lieux au moment des faits. Mais les individus mis en cause (Tabennehas et Yamnas Aghrib) seraient ensuite rentrés au Royal Monceau, où se trouvait Benzema ce soir-là. L'attaquant de 30 ans n'a d'ailleurs pas tardé à réagir ce jeudi soir, via un tweet exprimant toute sa lassitude. Affaire à suivre donc...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.