Liga : Le Real fait le boulot à Séville

Liga : Le Real fait le boulot à Séville©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 05 décembre 2020 à 18h25

Séville a été dominé par le Real Madrid (0-1) samedi, au terme d'un match cadenassé comptant pour la douzième journée de Liga.



Le Real Madrid souffre énormément cette saison. Le club merengue, auteur de 24 buts en Liga seulement (son pire total à ce moment de la saison depuis une décennie) a énormément de mal à maquer. Illustration encore ce soir face au FC Séville pour un choc de Liga ce samedi. Pour le retour de Karim Benzema, mais toujours sans Sergio Ramos, Madrid a dominé la première période en terres andalouses avec un très bon Casemiro et un excellent Modric. Pratiquement dès l'entame, Vinicius était servi par Rodrygo et ne cadrait pas sur une frappe croisée qui passait à côté. Très énergique dans le pressing mais brouillon (à l'image de son club d'ailleurs), le Brésilien a raté de très grosses opportunités, mais n'a pas été le seul à gâcher côté Real. Un enroulé de Kroos à la 21e minute achevait sa course très peu à droite du cadre, alors que pour son retour, Benzema voyait l'une de ses tentatives en fin de première période détournée par un très bon Bounou. Très sollicité, le portier andalou a d'ailleurs su garder ses cages inviolées lors du premier acte.

Les joueurs du Real Madrid se sont réunis durant la semaine pour remettre leur équipe en piste sous l'impulsion de leur capitaine Sergio Ramos. Et la détermination des visiteurs allait finir par payer. L'homme providentiel ne se nommait pas Kroos ou Rodrygo, mais... Bounou. Mis sur orbite par Benzema sur le flanc gauche, Mendy prenait l'espace et centrait un ballon rasant à destination de Vinicius, qui effleurait le cuir devant le portier andalou, lequel détournait involontairement dans ses filets. 1-0. Séville, qui avait retrouvé des couleurs en début de seconde période, prenait un coup derrière la tête, mais repartait vite à l'attaque. D'autant que le Real, qui a ouvert le score lors de ses 3 derniers déplacements en Liga, mais qui a ensuite concédé l'égalisation à chaque fois, s'arc-boutait dans sa moitié de terrain, s'accrochant à sa maigre avance. La grosse opportunité andalouse allait survenir à dix minutes de la fin. Suso se jouait de deux joueurs merengue avant de tenter un enroulé du gauche qui a bien failli faire mouche. Mais le score n'allait pas évoluer. 1-0. Dans la douleur, le Real se relance et sauve, accessoirement, la peau de son entraîneur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.