Liga : Le Real enchaîne, Benzema régale

Liga : Le Real enchaîne, Benzema régale©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 19 juin 2020 à 00h10

Karim Benzema a marqué deux fois, dont un deuxième but splendide, et le Real Madrid s'est imposé 3-0 contre Valence jeudi.

Il est assez amusant de voir que le FC Barcelone et le Real Madrid se courent après lors de ce sprint final en version accélérée. Dans cette drôle de période où matchs et journées s'entremêlent, le leader joue systématiquement avant son rival. Histoire de lui mettre la petite pression qu'il faut. Après Eibar dimanche dernier (3-1), l'équipe de Zidane entrait dans le vif du sujet avec un test sérieux, Valence. Un outsider moins clinquant qu'il y a quelques années, mais suffisamment armé pour la gêner. L'enjeu était clair : revenir à deux points de la bande à Messi, soit une distance respectable.

Le plan de Valence a fonctionné une mi-temps

La photographie des premières minutes a planté le décor. Le bloc de Valence, bas et compact, imageait un plan aussi basique qu'efficace : laisser la possession du ballon au Real, réduire les espaces au maximum et se projeter rapidement à la récupération. Du classique pour la bande à Benzema, habituée à ce type de configuration. Inspiré, le Français s'est rapidement signalé en décalant Kroos pour une première alerte (11e).

Dans la foulée, Hazard a lui aussi buté sur un Cillessen habile comme un chat (12e). Valence a laissé passer l'orage pour sortir de son camp avec un peu plus de personnalité. Rodrigo, aligné en pointe, a fait passer quelques frissons - tir détourné par Courtois (14e) et but refusé (21e). Le gardien belge, lui, a encore veillé au grain devant Kondogbia (43e). Bref, il manquait quelque chose à Madrid.

Magistral Benzema

Il a fallu attendre le retour des vestiaires pour voir tout ce beau monde passer la seconde. Sans dénaturer son style, le Real a insisté, en attaque placée donc, pour trouver l'ouverture sur un modèle de jeu en triangle. D'un changement de rythme dévastateur, Eden Hazard a déclenché un mouvement plein axe avec Luka Modric, avant de mettre Karim Benzema sur orbite, le numéro 9 terminant par un plat du pied clinique (1-0, 61e).


Remuants, Hazard (63e) et Modric (66e), encore, ont eux aussi sollicité un Cillessen toujours plus seul. Le break était inévitable. Il est intervenu par le revenant Marco Asensio, auteur d'une reprise limpide à la réception d'un centre au cordeau de Ferland Mendy (2-0, 74e). Le coup de couteau avant le coup de grâce. Car au bout de la nuit madrilène, un homme a pris la lumière : Karim Benzema. Après avoir égalé l'immense Puskas pour devenir le 5ème meilleur buteur de l'histoire du Real, le Français a conclu le festival des siens d'un enchaînement "sombrero du droit - frappe du gauche" absolument somptueux (3-0, 86e). Ultime coup d'éclat d'une soirée sans histoire pour un Real sûr de sa force.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.