Montpellier : Avec ce départ en Espagne, Boudebouz se lance un nouveau défi

Montpellier : Avec ce départ en Espagne, Boudebouz se lance un nouveau défi©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 09 août 2017 à 16h55

Ce départ à l'étranger, il le voulait vraiment. A 27 ans, Ryad Boudebouz a passé le cap de la maturité. En France, il estime avoir tout vu. Et surtout, le garçon a sans doute besoin de découvrir autre chose après plusieurs années consécutives à batailler pour le maintien.

Un objectif qui ne correspond évidemment pas au potentiel du joueur. Mais qui révèle la difficulté de l'ancien Sochalien à éclore au plus haut niveau. En progression constante depuis ses débuts dans le Doubs en 2008, l'Alsacien de naissance a pourtant eu besoin d'un déclic pour vraiment franchir un palier. Comme son ami Marvin Martin, ses débuts fracassants au FCSM ont fait naître les plus grands espoirs sur ses frêles épaules. Mais la maturation fut plus lente (mais plus consistante) que pour son compère. Moins régulier, plus souvent dans l'esthétique que dans l'efficacité, l'international algérien a perdu du temps. Alors que l'OL le désirait après la saison 2010-11 (Sochaux avait terminé 5eme), Boudebouz est passé par Bastia et Montpellier ces dernières saisons. Pour des montants presque ridicules au regard de son potentiel.

C'est à Montpellier que beaucoup de choses ont changé. Deux saisons pleines, notamment la dernière (11 buts et 9 passes en Ligue 1), lui ont ouvert les portes de l'étranger. Un déclic essentiellement physique. Le milieu de terrain offensif s'est affiné et a gagné en sérieux. Dans sa préparation surtout, comme il l'expliquait longuement à La Gazette du Fennec il y a quelques mois, avec une précision presque scientifique. « Je pense que travailler collectivement pour être un très bon joueur, ça ne suffit plus. Il faut travailler avant et après et ça je ne l'ai compris qu'à 24-25 ans. Cela fait deux ans que, même si c'est le ramadan, je ne me laisse que dix jours de vacances au lieu de cinq semaines. Quand je suis revenu chez moi en Alsace avec ma famille, j'ai pris un préparateur physique qui est basé là-bas. Tous les jours on se donnait rendez-vous à 20h00 sachant que l'on mangeait vers 21h30. Cela me donnait bien soif, ça me faisait bien galérer juste avant l'heure de manger. Ça m'a permis de perdre beaucoup de poids. Quand on travaille avec le ventre vide, ça pioche dans les réserves. »

Il a aussi fallu au nouveau Sévillan retravailler son image. Celle d'un joueur manquant de sérieux, raillé pour un comportement prétendument mauvais en sélection. L'affaire de la chicha, qui lui a valu une exclusion de la sélection algérienne sous Vahid Halilhodzic, lui a longtemps collé à la peau. Depuis deux ans, c'est un Ryad Boudebouz plus ouvert, plus souriant, qui se prête au jeu des médias plus fréquemment. « J'ai envie de montrer à toutes les personnes qui ont la critique facile qu'ils se sont trompés sur moi », assurait-il au printemps dernier. L'été dernier, l'affaire ne s'était pas conclue avec la Lazio Rome. Ce sera finalement la Liga et le Betis Séville. Sans Coupe d'Europe, une fois encore. A 27 ans, le Betis est finalement encore un palier. Le dernier qui sépare l'ancien Montpelliérain du très haut niveau. « Pour moi, il peut jouer dans une équipe qui joue les trois premières places en Ligue 1, sans problème, jugeait son ancien entraîneur Francis Gillot dans les colonnes de France Football en début d'année. Il y a des joueurs qui sont partis dans de bons clubs à l'étranger ou qui évoluent dans des grands clubs en France qui sont moins forts que lui. » Désormais lui aussi est à l'étranger. Dans un pays où sa réputation reste à faire. Mais où tous les possibles s'offrent aussi à lui.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Montpellier : Avec ce départ en Espagne, Boudebouz se lance un nouveau défi