FC Barcelone : Quel avenir après le départ de Messi ?

FC Barcelone : Quel avenir après le départ de Messi ?©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le vendredi 28 août 2020 à 13h27

Le départ de Lionel Messi annoncé mardi soir, a donné un signe fort à l'institution qu'est le FC Barcelone. Impensable, inédit et retentissant, cette demande de transfert prend des proportions qui dépassent le cadre pur du football.

Qui oserait imaginer les Tony Adams, Francesco Totti, Paolo Maldini, John Terry ou encore Jamie Carragher, porter une autre tunique que celle qui a fait leur légende ? Personne. Et c'est là, au regard de ces joueurs devenus icônes d'un seul club, qu'il faut mesurer toute la dimension que provoque le départ de Lionel Messi du FC Barcelone. Surtout dans ce club si spécial qu'incarne l'institution catalane. Pour son aura dans le monde entier, ses valeurs et son histoire, le FCB n'est pas n'importe qui et n'importe qui ne quitte pas le Barça comme cela, surtout après avoir autant marqué de son empreinte le palmarès de toute la Catalogne. L'Argentin n'est ni blessé, ni en fin de carrière. Il n'est pas non plus au placard ou plus assez bon pour jouer. Il est simplement lassé d'une direction qui, selon lui, multiplie les mauvais choix. Et c'est justement pour cette raison que sa demande de transfert résonne si fort dans le club blaugrana.

Des élections déterminantes

Le FC Barcelone n'est pas un club comme les autres. Il est mès que un club pour reprendre sa devise. Sa localisation au sein d'une Catalogne à fort accent indépendantiste l'a toujours mis en marge de ses autres concurrents en Liga. Ses prises de position, son attache aux valeurs catalanes et ses "vaches sacrées" incarnent l'univers blaugrana dans son entièreté. Sa gestion non pas par des actionnaires mais par des socios rend ce club si spécial et c'est notamment pour cela que les élections présidentielles, initialement prévues en juin et programmées dès mars ou avril, marquent ce renouveau. L'annonce du départ de Messi n'est pas qu'une fracture sportive dû à un manque de résultats positifs, elle résulte d'un réel ras-le-bol dont un seul entraîneur ne peut suffire à calmer ces maux. Elle est plus profonde que cela, plus ancrée, plus ciblée vers une direction dépassée. Ces élections s'annoncent alors comme une bataille politique au moment où le club est à un tournant de son existence. Victor Font, un homme d'affaires espagnol et Joan Laporta (ancien président de 2003-2010) se sont portés candidats à la présidence. Le premier souhaite le retour d'un certain Xavi sur le banc blaugrana, le second celui de Pep Guardiola. Derrière le choix de l'entraîneur, des décisions fortes interviendront par la suite. Aujourd'hui, tous se livrent une guerre en coulisses qui dépasse le cadre du sport et il est clair qu'un profond changement, à tous les étages du club, attend le FC Barcelone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.