FC Barcelone : Laporta évoque une remontada à Paris

FC Barcelone : Laporta évoque une remontada à Paris©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 08 mars 2021 à 10h39

Nouveau président du Barça, Joan Laporta a tout de suite évoqué le huitième de finale retour de Ligue des champions face au PSG. Et il espère évidemment une nouvelle remontada. 

 

Il n'a pas tardé à évoquer le sujet. A peine élu président du FC Barcelone dimanche soir, Joan Laporta qui, avec 54% des suffrages exprimés, a largement devancé ses concurrents Victor Font (30%) et Toni Freixa (9%), s'est projeté sur le prochain match du club qu'il a déjà dirigé de 2003 à 2010 : un déplacement mercredi soir au Parc des Princes, trois semaines après la débâcle des hommes de Ronald Koeman face au PSG en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions (1-4). "Nous allons aller à Paris voir si nous pouvons faire une remontada !", a ainsi lâché le nouvel homme fort du Barça, coupe de champagne à la main, alors qu'il était en train de fêter ce succès avec ses partisans. 

Reste à voir si Lionel Messi et ses coéquipiers seront capables de rééditer l'exploit de 2017. Il y a quatre ans, ils s'étaient en effet inclinés 4-0 à Paris avant de s'imposer 6-1 au retour dans un Camp Nou en folie. Une remontada historique dont les Parisiens ont assez d'entendre parler. Même ceux qui n'étaient pas là à l'époque. "Vous nous soûlez avec la remontada, a ainsi déclaré Abdou Diallo samedi soir, après la victoire des Parisiens à Brest en Coupe de France. C'était avant. Il y a de nouveaux joueurs et c'est totalement autre chose. Il n'y a pas de stress par rapport à ça." Et même si les Catalans en ont réussi un nouveau retournement de situation mercredi dernier contre Séville en demi-finales retour de la Coupe du Roi (3-0, a.p.), leur entraîneur n'est pas des plus confiants. "Un 2-0, c'est plus facile à remonter, même si ce n'est pas facile non plus. Un 4-1, c'est autre chose... En plus, ils ont une grande équipe. On verra pendant le match s'il y a une opportunité de passer. Sinon, il faudra l'accepter", a reconnu Koeman en conférence de presse.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.