Barcelone : Week-end noir pour Griezmann

Barcelone : Week-end noir pour Griezmann©Media365

Rémi Farge, publié le lundi 19 août 2019 à 09h00

Défait avec Barcelone à Bilbao (1-0), Antoine Griezmann a vécu un premier week-end très compliqué sous ses nouvelles couleurs.



On savait que l'adaptation d'Antoine Griezmann à sa nouvelle équipe prendrait un peu de temps. Mais on ne se doutait pas que les débuts de l'attaquant français allaient être aussi pénibles. Vendredi soir, le Mâconnais a été battu sur le terrain de l'Athletic Bilbao (1-0) pour sa première sortie officielle sous le maillot blaugrana. Titulaire sur l'aile gauche au coup d'envoi, l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid a pris place dans l'axe en fin de première période, quand Luis Suarez est sorti blessé au mollet. Mais sur l'aile ou en pointe, Griezmann n'a pas pesé sur les débats. « La Liga est longue et il faut changer les choses dès le prochain match, a-t-il simplement déclaré sur Movistar avec la tranquillité qu'on lui connait. C'est une défaite mais il faut garder le cap, travailler pour nous améliorer », veut croire le champion du monde tricolore. Mais même en tentant de positiver, le numéro 17 du Barça a dû se faire rapporter les premières critiques de la presse catalane.

Valverde réclame plus d'implication 

« L'équipe n'a eu aucune mobilité, les joueurs n'ont pas mis de vitesse dans la circulation du ballon. (...) Griezmann en était l'exemple le plus clair », pouvait-on lire dans Mundo Deportivo au lendemain de la défaite de Barcelone. Déjà relégué à trois points du Real Madrid en Liga, le champion d'Espagne en titre attend impatiemment le retour de Lionel Messi, qui était forfait vendredi. Car l'Argentin reste le cerveau de cette équipe, et Griezmann va devoir cravacher pour se mettre au niveau, comme l'a rappelé son nouvel entraîneur en conférence de presse. « Quand il est proche de la surface, il peut être décisif et est capable de marquer car il crée des espaces et se déplace bien. Mais pour ça, il faut dominer le jeu. (...) Il sait que nous attendons beaucoup de lui, comme de nombreux joueurs. Il doit s'impliquer davantage dans le jeu, c'est le plus important », a prévenu Ernesto Valverde face aux médias.

Olhats critique son comportement 



Son transfert a fait beaucoup parler (le dossier n'est pas fermé) et Antoine Griezmann sait qu'il va vite devoir répondre aux attentes. Car pour l'heure, l'environnement n'est pas très serein. En témoigne la sortie de son ancien mentor Eric Olhats dans les colonnes du Journal du Dimanche : « Antoine aurait mérité une sortie plus digne. C'est sa faute et celle de son entourage », dit le recruteur de l'Atlético, qui se range derrière son employeur et soutient la thèse selon laquelle le Barça avait scellé un accord avec sa future recrue dès le mois de février. Olhats, qui n'a pas digéré d'être écarté du cercle proche du champion du monde et qui regrette amèrement que son ex-poulain « zappe les gens qui ne font plus partie du décor. » Une tension ambiante qui confirme qu'Antoine Griezmann a resserré son clan autour de sa famille ces derniers mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.