Ligue des Champions : L'Atlético, quelle déception !

Ligue des Champions : L'Atlético, quelle déception !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 18 mars 2021 à 11h27

Escorté de grosses attentes au regard de ses nouvelles velléités offensives cette saison, l'Atlético de Madrid a complètement flanché en huitièmes de la Ligue des Champions contre une redoutable équipe de Chelsea. Une immense déception.



On allait voir ce qu'on allait voir. Finies les prestations insipides bien que très solides, terminés les blocs extrêmement resserrés et une base très défensive. Façonné par Diego Simeone ces dernières années, l'Atlético de Madrid faisait souffrir ses adversaires et ça pouvait marcher, comme en témoignait deux finales de Ligue des Champions atteintes en 2014 et 2016 (deux défaites face au Real Madrid) et le titre en Liga en 2014. Mais cette saison, le coach argentin se voulait plus « joueur ». Avec succès.

Etonnant, l'Atlético de Madrid était davantage porté vers l'offensive et l'on se prenait à apprécier ses prestations. Revanchard après son départ contraint du Barça, Luis Suarez plantait et enchainait les buts en Liga au côté du joyau Joao Félix, enfin au niveau après avoir été escorté de tant d'attentes, Thomas Lemar revivait, comme Yannick Carrasco, Marcos Llorente brillait, la défense s'articulait souvent à trois éléments... Revigorés, les Colchoneros prenaient le large en tête du championnat et espéraient aller loin en Ligue des Champions.

L'Atlético n'en a pas fait assez en deux matchs face à Chelsea

Puis la machine s'est grippée. Son avance a fondu en Liga, les accrocs se sont multiplié et l'Atlético a beaucoup déçu en C1. Refusant inexplicablement et honteusement le jeu en huitième de finale aller, le club madrilène s'est fait punir par Chelsea sur un magnifique but de Giroud à Bucarest (0-1). Quelle déception dans les intentions de jeu... Et mercredi soir, il n'a pu refaire son retard, encore châtié par un joli Chelsea (0-2), costaud et redoutablement tueur sur ses rapides offensives. L'Atlético aurait pu obtenir un important penalty à le 26eme minute pour une faute sur Carrasco et l'expulsion de Savic (81eme) peut apparaitre sévère mais clairement, les hommes de Simeone n'en ont pas fait assez en deux rencontres contre les Blues de Thomas Tuchel dont le plan a parfaitement fonctionné. Et Suarez, muet en C1 cette saison et agacé par sa sortie à l'heure de jeu mercredi soir, n'a toujours pas marqué à l'extérieur dans la plus belle des compétitions depuis septembre 2015...


Simeone : « Il faut bâtir sur ce qu'on a fait aujourd'hui et apprendre pour s'améliorer »

L'Atlético de Madrid s'arrête en huitièmes de finale de la C1 pour la deuxième fois en trois ans, alors qu'il atteignait systématiquement le Top 8 auparavant. Au moment où les matchs comptent, entre la fin de l'hiver et l'arrivée du printemps, les Colchoneros faillissent. « Il faut savoir féliciter son adversaire quand il est meilleur. Le match a été plus équilibré qu'à l'aller. Dans ce match on a fait beaucoup d'efforts, on a essayé de les presser, on a travaillé très dur pour casser leur circulation de balle, mais on n'y est jamais tout à fait arrivé. On n'a pas réussi à attaquer comme on le souhaitait. Je vais garder le positif de ce match, a concédé Simeone après l'élimination. Cela a été une campagne européenne très dure, avec des voyages en Allemagne, en Russie et on doit accepter la réalité qui est qu'on doit continuer à progresser, on a un futur plein de promesses, il faut bâtir sur ce qu'on a fait aujourd'hui et apprendre pour s'améliorer. » Cela risque de ne pas être évident mais l'Atlético va désormais pouvoir jeter toutes ses forces dans la seule compétition qui lui reste au calendrier : la Liga. Avec l'objectif de maintenir sa courte avance sur ses poursuivants (le Barça chez qui il devra se déplacer en mai est à 4 points, le Real Madrid à 6).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.