Supercoupe d'Espagne : L'Atlético empêche un Barça - Real

Supercoupe d'Espagne : L'Atlético empêche un Barça - Real©Media365

Naïm Beneddra, publié le jeudi 09 janvier 2020 à 22h11

C'est l'Atlético, vainqueur du Barça jeudi (3-2), qui affrontera le Real Madrid en finale de Supercoupe d'Espagne.

Après le Real Madrid, facile tombeur de Valence (3-1) mercredi soir, l'Atlético Madrid s'est qualifié ce jeudi pour la finale de la Supercoupe d'Espagne. Contre toute attente, et alors qu'ils étaient dans le dur, les Rojiblancos ont réussi à faire tomber l'ogre blaugrana en scorant deux buts en fin de partie. Deux buts dans lesquels Alvaro Morata a joué un rôle majeur.

Morata, le héros des Matelassiers

Probablement désireux d'en découdre avec son ancienne formation merengue, l'attaquant espagnol a été le grand artisan de ce revirement de situation. Il a d'abord égalisé sur pénalty suite à une faute de Neto, le dernier rempart du Barça (81e), puis il a offert la balle de la victoire à Angel Correa (87e). Logiquement, l'Argentin n'a pas manqué ce cadeau, volant la vedette à son compatriote d'en face, Lionel Messi.

Messi avait pourtant montré la voie à suivre

C'est l'Atlético qui avait ouvert le score dans cette partie avec un but de Koké dès la reprise et le quintuple Ballon d'Or avait alors choisi de prendre les choses en main. Alors qu'il avait buté sur Jan Oblak en première période (23e), l'Argentin n'a pas manqué sa deuxième tentative avec une frappe à ras de terre à l'entrée de la surface et qui a fini au fond malgré une forêt de jambes madrilènes. A 1-1, tout est relancé et Messi a même cru s'offrir un doublé dans la foulée (60e), mais sa réalisation a été invalidée suite au recours au VAR en raison d'une main barcelonaise.

Le Barça a manqué de tuer le match

Le répit de l'Atlético n'a cependant été que de courte durée. A peine deux minutes plus tard après ce but refusé, Antoine Griezmann offrait l'avantage aux Blaugrana en venant reprendre un ballon repoussé par Oblak suite à un coup de casque de Suarez. Après avoir si longtemps résisté, les hommes de Diego Simeone ont été secoués par deux buts pris en l'espace de dix minutes. Mais, ils ont donc su ne pas se laisser abattre, repousser les balles de break et réussir un brillant finish. La récompense est ce derby à venir contre le voisin honni. Le Barça, pour sa part, retourne à la maison, avec le sentiment d'avoir fait le voyage dans le Golfe pour rien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.