Real Madrid : Une nouvelle polémique arbitrale

Real Madrid : Une nouvelle polémique arbitrale©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 23 décembre 2020 à 22h26

Trois jours après la main dans la surface non sifflée de Sergio Ramos à Eibar, le Real Madrid a encore bénéficié d'une décision arbitrale favorable mercredi contre Grenade (2-0), alors que Casemiro aurait dû concéder un penalty. 

 

Si le Real s'est imposé 2-0 mercredi soir contre Grenade, les Madrilènes ont souffert pour signer cette cinquième victoire consécutive en Liga. Casemiro a ouvert le score à la 57e minute de jeu, avant que Karim Benzema ne signe son quatrième but en trois matchs dans le temps additionnel. Mais l'histoire aurait pu être bien différente. Car les Andalous auraient pu, et même dû, obtenir un penalty avant la pause. Alors que le score était encore de 0-0, Casemiro a tiré Yangel Herrera par le maillot dans la surface. "Pour moi, il y avait clairement penalty, a réagi l'ancien arbitre Juan Andjuar Oliver sur Radio Marca. Le milieu de terrain du Real ignore le ballon et accroche le joueur de Grenade. L'arbitre n'a pas pu juger cette action sur le terrain, mais la VAR aurait dû intervenir." 

Une action qui promet de déclencher une nouvelle polémique arbitrale de l'autre côté des Pyrénées, d'autant plus que Casemiro semble aussi avoir touché le ballon de la main dans la surface à un quart d'heure de la fin. Et trois jours plus tôt, lors du déplacement des hommes de Zinedine Zidane à Eibar, c'est une autre main dans la surface, cette fois de Sergio Ramos, qui n'avait pas été sanctionnée. Ce qui avait beaucoup étonné Ronald Koeman, l'entraîneur du rival néerlandais. "Si vous demandez à dix personnes de Madrid s'il y avait penalty, neuf vous diront que oui. Mais l'arbitre a décidé, avec ses adjoints, de ne pas siffler, avait déclaré le technicien néerlandais en conférence de presse. Je ne comprends pas. (...) De mon point de vue, il y avait penalty, mais l'arbitre, ses adjoints, l'équipe de la VAR ont décidé le contraire." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.