Real Madrid - PSG : La curieuse décision de l'arbitre contre Paris

Real Madrid - PSG : La curieuse décision de l'arbitre contre Paris©Media365
A lire aussi

Naïm Beneddra, publié le mardi 26 novembre 2019 à 22h24

Le Paris Saint-Germain a eu un penalty en fin de première période, mardi sur le terrain du Real Madrid, mais celui-ci a été annulé d'une façon... bizarre.

Les débats concernant l'assistance vidéo dans le football ne sont pas prêts de s'estomper après ce qui s'est passé ce mardi au Stade Santiago Bernabeu lors du match entre le Real Madrid et le PSG. Tandis qu'on jouait les dernières minutes de la première période, une action a débouché sur un pénalty en faveur des champions de France, mais celui-ci a été finalement invalidé après une deuxième révision de la VAR.

A la 42e minute, Mauro Icardi s'est présenté à l'entrée de la surface avec le ballon. L'attaquant argentin s'est fait déséquilibrer irrégulièrement par Thibaut Courtois, intervenu trop tardivement. L'arbitre de la partie, le Portugais Soares Dias, n'a pas indiqué immédiatement le petit point blanc de la surface. Il l'a fait quelques secondes plus tard après que les responsables de l'assistance vidéo lui ont signalé la faute dans l'oreillette. Les Parisiens ont alors cru bénéficier d'une belle opportunité pour égaliser, et avec en plus la possibilité de terminer à 11 contre 10 après que le rouge a été brandi au dernier rempart merengue. Mais, leur joie a été de très courte durée.

À la surprise générale, l'arbitre a fini par revenir sur toutes ses décisions concernant cette action. La raison ? Une faute d'Idrissa Gueye sur Marcelo qui s'était produite en milieu de terrain et au tout début de la séquence cruciale. Les joueurs franciliens ont eu beau protester, rien n'y fut. Alerté par ses collègues, Mr Dias a donc choisi d'annuler le pénalty, sous prétexte que la première faute était parisienne. Une décision qui risque de faire jurisprudence car c'est bien la première fois qu'un fait de match est doublement déjugé et que, par ailleurs, on revient aussi loin dans une séquence de jeu dans la vérification vidéo. Les champions de France avaient de quoi se sentir lésés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.