Real Madrid : Kroos compare le club à Federer

Real Madrid : Kroos compare le club à Federer©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 25 février 2020 à 13h50

Toni Kroos, le milieu de terrain allemand du Real Madrid, a comparé le club espagnol à Roger Federer et sa réussite malgré son âge avancé.

Le Real Madrid est dans le dur en ce moment, suite à son revers en championnat contre Levante qui lui a fait perdre la tête du classement. Une rechute après une belle série de résultats positifs, et qui éveille inévitablement les critiques et les doutes sur la capacité de cette formation vieillissante à tenir son rang. Mais, les joueurs, eux, ne se laissent pas déstabiliser par ces attaques extérieurs. Ils ont foi leur capacités et en leur faculté à retrouver même le sommet de l'Europe. C'est ce qu'a affirmé Toni Kroos, l'un des cadres de l'équipe.

Kroos en un retour en grâce du Real

L'international allemand est certain que ce Real version Zidane a encore faim, et qu'il peut retrouver le niveau qui était le sien lorsqu'il a conquis trois Ligue des Champions consécutives. « Lorsque nous avons été éliminés par l'Ajax en 8eme de finale la saison dernière, beaucoup ont suggéré que c'était la fin de cette équipe. On ne comptait plus sur nous, mais cela n'a fait que nous fournir une motivation supplémentaire pour prouver à ces gens-là qu'ils se trompaient », a confié Kroos à The Athletic, avant de comparer sa formation à une légende du sport : « cela me rappelle la façon dont les gens regardaient Federer. Quand il avait 34 ans, tout le monde était sûr que c'était fini pour lui. Puis, ils ont encore dit ça à 36 ans, mais il continue de jouer comme s'il avait 28 ans. Vous ne perdez pas votre qualité. Et nous, on n'est pas encore vieux ».


Tout en affirmant que lui et ses coéquipiers veulent retrouver le toit du continent, Kroos a admis que le départ de Cristiano Ronaldo en 2018 a beaucoup pénalisé les Merengue. «Beaucoup d'entre nous n'ont pas joué notre meilleur football la saison dernière, a-t-il avoué. Après trois triomphes consécutifs en Ligue des champions, on pouvait peut-être s'attendre à perdre un peu de netteté et il nous a fallu du temps pour nous adapter à la perte d'un joueur qui nous mettait 40 à 50 buts par saison. Mais au Real Madrid, c'est inacceptable. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.